Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conseil national du Syndicat national de la santé publique : Elaboration d’un programme d’action




Les élections  des commissions paritaires anticipées, le 7ème congrès du syndicat et diverses questions organisationnelles étaient au centre du Conseil national du Syndicat national de la santé publique (SNSP), affilié à la FDT, réuni samedi en session ordinaire à Casablanca.
Lors de son allocution prononcée au nom du bureau central, le secrétaire général du SNSP, Mohamed Dahmani a fait un tour d’horizon de la situation actuelle au niveau politique, social, régional et provincial.
Au cours de cette réunion, il a été procédé à l’examen de diverses questions organisationnelles ainsi qu’à l’évaluation des réunions qui avaient eu lieu, à travers les régions dépendantes dudit syndicat. Jugées positives et fructueuses, principalement au niveau communicationnel, ces rencontres s’inscrivent dans le cadre d’une vision de régionalisation adoptée par le SNSP.
A l’issue des travaux, un programme d’action a été établi par les membres du Conseil national pour l’année en cours en vue de poursuivre, avec tous les moyens légaux et sur différents fronts, la lutte  à même de satisfaire les revendications du corps médical.
Ces doléances portent  en premier lieu sur la mise en application de l'ensemble des dispositions de l'accord du 7 avril 2006 signé avec le gouvernement et qui consiste notamment en  la régularisation de  la situation des lauréats de l'Ecole des cadres, l'indemnisation sur l'astreinte et la responsabilité, entre autres. 
Les autres revendications qui sont dans l'attente d'être satisfaites concernent le manque criant de ressources humaines, la représentativité de l'ensemble des catégories au Conseil d'administration, la généralisation de l'application des décrets émanant du ministère dans les quatre CHU et le transfert des cotisations des employés émargeant aux budgets autonomes et celles des adhérents au Régime collectif d'allocation de retraite (RCAR) à la Caisse marocaine des retraites, et ce à l'instar du CHU Ibn Sina.
En attendant l’investiture du gouvernement, le SNSP compte entreprendre plusieurs actions et prendre des mesures appropriées dont la demande d’ouverture d’une enquête sur les dysfonctionnements et irrégularités qu’a connus le secteur du temps de Yasmina Baddou.

LARBI BOUHAMIDA
Lundi 16 Janvier 2012

Lu 585 fois


1.Posté par lamouaty le 30/05/2012 08:20
je travaille il ya 22ans au chu je suis cadre avec échelle 11, j'attends transfert des cotisations du RCAR au CMR.
je suis gravement malade je veux ma retraite proportionnelle le rcar me donne 2000dhs alors que si je suis transférée au cmr j'aurais 5000dhs de quoi assurer mes frais médicaux et vivre sans tendre ma main à qui que ce soit.
SVP défendez notre transfert des cotisations du RCAR au CMR.
que dieu vous protége.
Merci

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs