Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conseil de sécurité Le Maroc fustige la politique expansionniste d'Israël




Conseil de sécurité Le Maroc fustige la politique expansionniste d'Israël
 
Le représentant permanent du Maroc à l'ONU, Mohamed Loulichki, a dénoncé, mercredi, la poursuite par Israël de sa «politique expansionniste» dans les territoires Palestiniens occupés, y compris à Al-Qods Est. 
«Israël n'a eu cure des réactions internationales et a poursuivi méthodiquement sa politique de colonisation dans les territoires palestiniens, notamment à Al-Qods», a déploré le diplomate lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation au Proche-Orient.
En effet, a-t-il expliqué, en dépit de la souplesse et des bonnes intentions dont a fait preuve la partie palestinienne, «l'intransigeance d'Israël et sa détermination à poursuivre sa politique expansionniste, ont rendu presque caduque» la solution de deux Etats, préconisée par l'ONU.  «Cette solution semble être de plus en plus non pas loin de portée mais hors de portée», a ajouté le diplomate, en mettant en garde contre les effets de cette situation sur la paix et la sécurité au Proche-Orient. Pire encore, a-t-il averti, «l'intransigeance d'Israël et l'échec de la communauté internationale rendent le processus de paix inexistant. Le gel politique ne favorisera personne, pas même Israël». 
M. Loulichki a condamné les desseins expansionnistes d'Israël à Al-Qods Est, qui «sont en totale contradiction avec les conventions internationales» et engagé le Conseil de sécurité à assumer ses responsabilités notamment en ce qui concerne la protection des Lieux Saints. 
«Le Maroc, dont le Souverain, S.M le Roi Mohammed VI préside le Comité Al Qods, condamne fermement les déclarations du conseiller juridique du gouvernement israélien prétendant que la mosquée Al-Aqsa fait partie intégrante du territoire d'Israël», a-t-il dit, qualifiant ces déclarations d'«inacceptables» et de «profanation de la Mosquée sainte».
L'ambassadeur s'est également inquiété de la destruction de huit villages palestiniens pour construire un camp d'entraînement israélien, y voyant une nouvelle manifestation de «la politique de défiance» pratiquée par Israël. Face à ces développements sans précédent, le Conseil de sécurité et le Quartette (USA, UE, Russie, ONU) sont tenus d'intervenir pour mettre un terme à cette «appropriation frénétique» des terres palestiniennes, a martelé le diplomate.
«Le Maroc, à l'instar des autres pays arabes, demeure attaché à la réalisation d'une solution politique globale, juste et négociée facilitant au peuple palestinien la création d'un Etat viable avec Al-Qods est comme capitale et garantissant la paix et la sécurité des pays de la région», a-t-il conclu.
 

MAP
Vendredi 27 Juillet 2012

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs