Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congrès régional sur la peine de mort : Oualalou réitère l’engagement de l’USFP en faveur de l’abolition




Congrès régional sur la peine de mort : Oualalou réitère l’engagement de l’USFP en faveur de l’abolition
Organisé par « Ensemble contre la peine de mort » (ECPM) en partenariat avec l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH) et la Coalition mondiale et marocaine contre la peine de mort, le Congrès régional sur la peine de mort, le premier dans un pays arabe, s’est ouvert jeudi à Rabat en présence de plusieurs personnalités dont  Fathallah Oualalou, Premier secrétaire adjoint de l’USFP et maire de Rabat, Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme, des représentants du ministère de la Justice et des Libertés, des parlementaires, des groupes de travail venant du Liban, de Mauritanie, de Tunisie, d’Algérie et de Jordanie, ainsi que plusieurs représentants de la société civile.
A l’unanimité, les participants ont appelé à l’abolition de la peine capitale. Parmi eux, Driss El Yazami qui a appelé le gouvernement Benkirane  à voter « oui » au prochain moratoire de l’ONU sur cette question. De son côté, Fathallah Oualalou a déclaré que «  ce qui nous rassemble ici, ce sont les valeurs universelles que nous partageons  et qui sont démocratie, droits de l’Homme, droit à la vie… avant d’ajouter que « nous considérons que notre pays est habilité plus que tout autre à prendre l’initiative de l’abolition », tout en  rappelant le « grand engagement de l’USFP dans ce domaine ».
 De son côté, François Zimeray, ambassadeur français pour les droits de l'Homme, s’est félicité de représenter la France au groupe de soutien d’ECPM, et de s’exprimer au nom de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères qui  a décidé de faire de l’abolition de la peine de mort une grande cause de la diplomatie française en lançant à Paris, le 9 octobre dernier, une campagne mondiale en faveur de l’abolition universelle.   « La peine capitale est une sanction inefficace, irréversible et inhumaine. Elle déshonore les bourreaux. La peine de mort doit disparaître et, nous en sommes convaincus, elle disparaîtra», a-t-il déclaré,  tout en ajoutant que l’abolition progresse et connaît régulièrement des avancées.  
« Deux tiers des 193 pays de l’ONU n’appliquent plus la peine capitale, contre seulement un tiers il y a 10 ans. La mobilisation des organisations internationales, de nombreux acteurs de la société civile, d’avocats et de millions de citoyens à travers le monde porte ses fruits ».  Il a aussi tenu à souligner que la France ne prétend donner aucune  leçon, mais elle a une expérience à partager celle « d’un des derniers Etats d’Europe de l’Ouest à avoir renoncé définitivement à ce châtiment cruel et dégradant ».
Enfin, il a expliqué que le moratoire n’est pas suffisant car l’exemple tragique de la Gambie, qui a récemment procédé à neuf exécutions après 27 ans de moratoire, est venu rappeler qu’un moratoire est toujours réversible. « Nous demandons donc à tous les Etats de s’engager positivement lors du prochain passage au vote de la résolution de l’Assemblée générale portant sur l’instauration d’un moratoire universel ».   Cette  cérémonie d’ouverture a été également marquée par le témoignage d’Antoinette Chahine, ex-condamnée à mort libanaise qui a tenu des propos bouleversants se rapportant à son vécu pendant ses 5 ans de prison : «J’ai vécu la pire torture physique et morale. Je suis restée cinq ans et demi en prison, cinq ans et demi sans pouvoir embrasser ma mère. Je ne voyais ni le soleil ni l’air ».  Tous les participants ont exprimé leur vif espoir de voir la peine capitale disparaître définitivement lorsqu’ils se retrouveront en juin 2013 à Madrid où aura lieu le prochain Congrès mondial contre la peine de mort. 

Najoua FRIGUECH
Samedi 20 Octobre 2012

Lu 1015 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs