Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congrès international sur la démarche qualité dans l’enseignement supérieur

Du 12 au 15 novembre 2013 à la Faculté des sciences Dhar El Mahraz – Fès




Congrès international sur la démarche qualité dans l’enseignement supérieur
La Faculté des sciences Dhar El Mahraz s’apprête à accueillir un événement d’envergure internationale sous le thème «Démarche qualité dans l’enseignement supérieur : évaluation des formations, des enseignements et des institutions ». Le congrès initié en collaboration avec différents établissements de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah (FST, ENS, FMP, FLS et FLDM) ainsi qu’avec l’Institut français de Fès, aura lieu du 12 au 15 novembre 2013. Cette rencontre scientifique de réflexion sur les différents aspects et usages de l’évaluation, à savoir, celle des formations, des programmes et des filières, des pratiques d’enseignement et des acquis des étudiants ainsi que l’évaluation des institutions, a l’ambition de mettre l’accent sur la grande  importance de cette pratique pour un enseignement, une recherche scientifique et une gouvernance de qualité. L’occasion également de faire le point sur l’application du système LMD dans différents établissements de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah à travers l’intervention de leurs doyens.
Quatre jours durant, d’imminentes personnalités et experts nationaux et internationaux venus de divers horizons apporteront, chacun à son niveau, leurs éclairages sur une question qui demeure au cœur des préoccupations nationales voire internationales. En effet, considérée comme une étape clé vers l’assurance-qualité, l’évaluation occupe une place importante dans le domaine des réformes pédagogiques. D’où l’organisation de ces journées de réflexion dont l’objectif tend à sensibiliser aux pratiques innovantes de l’évaluation. Elles visent également à  analyser la complexité des évaluations tant internes qu’externes (référentiels, compétences, approche qualité) et partager des expériences d’accompagnement de programmes. De même qu’il sera procédé à une analyse du bilan préliminaire de l’application du système LMD à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah.
Quid des apports attendus de la manifestation en termes d’enseignement et de recherche? C’est tout d’abord une  manière d’inciter à la réflexion sur les évaluations des enseignements comme gage de la qualité et de contribuer à la promotion de la culture de  l’évaluation dans tous ses aspects. Il en est de même de l’organisation d’ateliers de formation autour du thème de l’évaluation. Et puis c’est l’occasion de réfléchir sur le projet de création d’un centre de pédagogie universitaire au sein de l’USMBA (montage d’un projet européen autour de la thématique).
Concernant les diverses thématiques abordées,  elles porteront sur l’évaluation et l’autoévaluation des formations et des programmes. Les experts se pencheront par ailleurs sur l’évaluation des enseignements et des apprentissages. Quant à l’évaluation institutionnelle, elle ne sera pas en reste. Une partie des débats lui sera consacrée. Tous ces sujets seront évoqués lors de conférences introductives, d’ateliers de formation, d’ateliers retour et partage d’expérience ou lors des sessions de communication des travaux de recherche.

M.N
Mardi 12 Novembre 2013

Lu 971 fois


1.Posté par M''''hamed EL Yagoubi le 12/11/2013 22:27
J'aurai bien aimé participer activement à ce congrès mais des problèmes de santé ne m'ont pas facilité de saisir l'occasion.
C'est une très bonne initiative de voir des efforts conjugués au niveau national et international dans la perspective d'enrichissement des connaissances sur l'évaluation et la culture de l'évaluation. Au Maroc, l'éducation et surtout le système éducatif a des besoins énormes et urgents en matière de ce que veut dire évaluer. La confusion est grande entre le contrôle et l'évaluation et l'assimilation de l'un à l'autre. Bien qu'elle soit largement explicitée et différencié, la distinction entre les deux systèmes (Jacques Ardoino) n'est pas seulement d'un ordre méthodologique mais aussi épistémologique. Le contrôle entant que système, renvoie à la pensée simple. Tandis que l'évaluation à a faire avec la pensée complexe. Dans le premier cas, l'effort se conjugue dans la mise en conformité par rapport à un référentiel ou un système de norme pré-établi. Dans l'évaluation, les enjeux, le sens, les objectifs, l'incertain, le processus, le complexe, l'hétérogène et le multiple sont le carburant de son fonctionnement. La distinction méthodologique et épistémologique entre les deux systèmes est une entrée privilégiée pour fonder et comprendre la démarche qualité. Qui dit évaluation dit qualité.
Bonne chance pour ce congrès !
M'amed EL Yagoubi
Docteur en Psychologie et Sciences de l'Education. Université de Provence. Aix-Marseille- Université. France

Ancien étudiant à l'université de Fès (Dhar EL Mahraz

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs