Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congrès constitutif du Secrétariat régional de l’USFP à Rhamna




Assurer une bonne gouvernance et lutter contre les aspects malsains de la pratique politique

Congrès constitutif du Secrétariat régional de l’USFP à Rhamna
Forte participation au congrès constitutif du Secrétariat régional de l’Union socialiste des forces populaires à Rhamna. Dans une ambiance conviviale qui témoigne des relations solides entre les habitants de cette région historique et le parti de la Rose, les participants ont ainsi remis la locomotive du développement régional sur les bons rails. Les habitants de la région et ses militants ont fait montre, à maintes reprises, de leur frustration envers les campagnes électorales de certains partis qui ne cherchent à mobiliser les foules que pour leurs intérêts. Des tentatives malsaines qui nuisent à l’action politique locale et empêchent la région de profiter des changements lancés à travers le pays.
A preuve, le développement économique, social et politique de la région demeure à la traîne par rapport à d’autres régions qui ont bénéficié pleinement des changements. Et pourtant, la région de Rhamna jouit de plusieurs atouts qui lui permettent d’être au diapason des attentes de ses habitants connus depuis longtemps pour leur bravoure et leur militantisme. C’est d’ailleurs dans ce sens que s’inscrit l’intervention de Habib El Malki, membre du Bureau politique, qui s’est surtout focalisée sur l’histoire glorieuse des militants de la région.
Une région qui, selon lui, mérite bien sa position avancée dans le chantier des réformes politiques depuis de longues années puisque ses militants ont consenti d’énormes sacrifices pour l’indépendance du pays et son devenir. Sur ce, «la création du secrétariat régional du parti à Rhmana est un événement majeur à multiples significations à l’échelle régionale et nationale» a-t-il soutenu. Et d’ajouter : «Cette initiative porteuse confirme les liens solides entre la région et le parti dont les militants n’ont jamais cessé de lutter contre toutes les atteintes à la dignité des habitants et pour la démocratie et l’action politique saine. Et ce, malgré les contraintes qui se multiplient». Dans ce sens, et afin de maintenir le climat favorable qui caractérise les relations entre les militants du parti et les populations locales, Habib El Malki a appelé les membres du secrétariat régional de l’USFP à Rhamna à «adopter davantage de flexibilité et de souplesse afin de dépasser tous les problèmes structurants et les contraintes qui entravent l’action politique locale», notamment celles héritées d’un parti qui a rassemblé les foules à des fins électorales sans donner de suite à ses promesses une fois à la tête des institutions locales.  
«Le débat fructueux et responsable, les échanges entre les différents militants et les populations locales, l’esprit de la solidarité et le travail collectif sont des outils parmi d’autres qui favoriseront la réalisation du développement économique, social et politique de la région. Construire l’avenir de Rhamna nécessite l’engagement de tous dans le cadre de la lutte contre tous les aspects malsains de la pratique politique. Et ce, sous la bannière du parti, des syndicats, des coopératives et des associations sectorielles. Surtout que l’action politique sans la participation des populations est condamnée d’office.», poursuit El Malki qui a argumenté sa vision par «les retombées de la désaffection politique des citoyens sur le développement du pays qui a connu dernièrement un recul à tous les niveaux».
Le membre du Bureau politique a profité ainsi de l’occasion pour inciter les habitants de Rhamna à la participation massive dans l’action politique, sous la conduite d’un parti historique qui se respecte et qui non seulement ne favorise pas les pratiques et les manœuvres malsaines, mais qui lutte contre ce fléau depuis sa création. Une position qui lui a coûté cher mais dont il fier puisque le Maroc avance sur la bonne voie en  engageant des réformes politiques très avancées par rapport aux autres pays arabes. Et ce, grâce aux efforts de l’USFP dont les objectifs vont dans le sens de la volonté Royale pour le changement. «Une plateforme solide qui permettra au pays de rattraper le temps perdu et de s’ouvrir sur de nouveaux horizons vers un avenir meilleur», a-t-il déclaré.
Par ailleurs, Habib El Malki a rappelé le rôle du parti dans les réformes politiques et sociales que connaît le pays : «La nouvelle Constitution, à laquelle nous avons énormément contribué et dont nous sommes fiers, édifie la nouvelle citoyenneté car le citoyen n’est plus celui d’hier. Il s’est libéré de la peur. Ainsi le temps est venu pour que le citoyen soit encadré dans de vrais partis militants loin de la tutelle qui tue la politique et qui caractérise la nonchalance et le manque de confiance chez les populations». Et pour conclure, le membre du Bureau politique a appelé à «lutter par tous les moyens contre les arrivistes et les prévaricateurs du champ politique national».
Un appel qui émane d’une grande volonté de changement   dans un champ politique déstabilisé par certaines pratiques illégales. «Des comportements qu’il faut combattre la main dans la main dans le futur par toutes les composantes de la société marocaine», surenchérit Driss Abou El Fadl, membre du Bureau politique de l’USFP. A l’instar de Habib El Malki, Abou El Fadl a donné plus d’importance à l’histoire du militantisme de la région de Rhamna. Il a même intitulé son intervention «L’USFP : histoire et militantisme à Rhamna» en témoignage aux sacrifices des militants de la région durant des décennies. Une lutte couronnée, selon lui, par les dernières manifestations responsables des militants du Mouvement du 20 février dans la région et par l’engagement des populations locales pour la nouvelle Constitution.
Ce qui inaugure, d’après lui, une nouvelle ère de militantisme à Rhamna et à l’échelle nationale. «Nous vivons une étape cruciale dans cette région militante. Nous devons profiter de la conjoncture et entamer notre action de réformes politiques et sociales dès maintenant à partir de cette région.», a appellé Abou El Fadl tout en précisant que «les militants de Rhamna ont toujours été au diapason des attentes du pays et au-devant des militants pour un Maroc démocratique et institutionnel depuis l’indépendance du pays. La liste des militants de la région qui ont sacrifié leurs vies pour le devenir du Maroc est longue. Elle témoigne du militantisme et de l’engagement des habitants dans le processus des réformes dont le parti a toujours été le pionnier». Ce qui explique, selon lui, la résistance des militants de Rhamna contre le «nouveau venu» qui a tenté, à maintes reprises, d’imposer sa tutelle sur la région. Pour ce faire, «les habitants se sont mobilisés pour affronter toutes les manœuvres et les pressions du nouveau venu.», a précisé Abou El Fadl. Et de poursuivre : « Les abus dans la gestion de la trésorerie de Benguerir, la capitale de Rhamna, sont flagrants surtout que les budgets alloués aux infrastructures et à la gestion de la chose locale sont dilapidés dans les fêtes et les cérémonies».
Pour sa part, Abdelali Doumou, membre du Conseil national et député de Kelaâ de Sraghna, s’est félicité de la création du secrétariat régional du parti dans la région. «Une initiative qui permettrait aux militants du parti de conjuguer leurs efforts pour lutter contre l’anarchie qui étouffe la région et l’empêche de bénéficier du changement à l’instar des autres régions du pays. Ainsi, la politique de proximité est l’unique outil pour répondre aux attentes des populations locales et de déjouer les complots des arrivistes qui abusent des atouts de la région pour leurs fins personnelles», a affirmé Doumou qui a invité les militants locaux à «s’ouvrir sur les populations locales pour pouvoir répondre à leurs besoins élémentaires, à savoir l’eau potable, l’électricité, l’habitat décent, etc».  
Abdelaziz Reghioui, le secrétaire régional du parti à Rhamna, a confirmé la vision des membres du Bureau politique et leurs attentes du secrétariat récemment créé au lendemain de l’adoption de la nouvelle Constitution. Reghioui a rappelé l’ambition des militants régionaux du parti et des populations locales à mettre un terme aux agissements des lobbies qui ont fait de Rhamna leur terrain d’action en marginalisant ses forces populaires et en profitant de ses richesses pour leurs propres comptes. C’est la raison pour laquelle, «le secrétariat régional œuvrera pour remettre les locomotives du développement de la région et celle de la bonne gouvernance sur les bons rails.», a-t-il conclu.

Rida ADDAM
Lundi 25 Juillet 2011

Lu 444 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs