Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conflit entre les professeurs agrégés et l'Education nationale : Les élèves des prépas entre le marteau et l'enclume




Conflit entre les professeurs agrégés et l'Education nationale : Les élèves des prépas entre le marteau et l'enclume
La Fédération nationale des parents d'élèves au Maroc  hausse le ton. Elle refuse que les élèves des classes préparatoires soient pris en otage dans un conflit social qui oppose les professeurs agrégés exerçant en classes préparatoires des Grandes écoles et au cycle d'agrégation et le ministère de l'Education nationale. Un conflit qui perdure et dont l'issue ne semble pas se profiler à l'horizon.
Selon un communiqué de presse publié à l'occasion le 14 juin dernier, la Fédération ne cache pas son inquiétude face à la situation qui ne prête guère à la confiance. Elle estime que les élèves des classes préparatoires et leurs familles sont au bord de la déprime, notamment en cette période de concours d'accès aux Grandes écoles d'ingénieurs marocaines et françaises et qui est  jugée par la Fédération de critique.
En effet, les professeurs agrégés ont décidé lors d'une assemblée générale tenue le 17 juin dernier la poursuite de leur mouvement de protestation jusqu'au  1er juillet, date de la prochaine assemblée générale lors de laquelle il sera question de débattre de la réponse du ministère de l'Education nationale à leurs revendications relatives à la mise en place d'un statut particulier comme c'est le cas dans les systèmes éducatifs français et tunisien et l'instauration d'indemnités particulières. Deux points qui risquent de ne pas trouver une issue proche vu la complexité du problème.  
A ce sujet, le département de Mohamed El Ouafa a indiqué qu'il n'y aurait de changement de statut que dans le cadre d'une refonte  globale du statut des fonctionnaires du département de l'Education nationale.Concernant le second point, les responsables de ce département ont  avoué qu’ils ne pourront rien faire pour l’instant puisque cette demande se heurte au veto du ministère de l’Economie et des Finances.
Des propos qui ne semblent pas arranger  une situation tendue et qui s’est compliquée davantage au regard des dernières  déclarations de Mohamed El Oufa devant la Chambre des représentants indiquant que les professeurs agrégés réclament uniquement 8 heures de cours par semaine au lieu des 14 en vigueur aujourd’hui.
Pour remédier à cette situation, la Fédération a demandé aux professeurs protestataires de suspendre leur mouvement de lutte et de privilégier  l’intérêt des élèves qui sont en pleine préparation des concours d’accès aux Grandes écoles tout en précisant qu’elle soutient  les revendications légitimes de ces professeurs. Le communiqué appelle également le ministère de l’Education nationale à accélérer le processus de  dialogue avec les enseignants.

H.B
Jeudi 21 Juin 2012

Lu 1416 fois


1.Posté par Arnaoui le 21/06/2012 11:18
les profs. agrégés en classes prépas ne profitent d'ailleurs pas de ce statut demandé par l'UMT qui tend à uniformiser tous les agrégés quelque soit leur lieu de travail, ce qui nuirait au devenir des cpge.
Il faut proposer au ministère un statut mettant une nette différence entre un enseignent en prépa et les autres, vue la grande différence des taches

2.Posté par ELWAFI EL ALAMI le 17/01/2013 15:06
quand j'entends que les profs agrégés délivrent les notes aux élèves du privé et refusent la même chose aux élèves du public, ça m’écœure. Et ils osent demander de ne travailler que 8 heures/semaine pour aller donner + d'heures supplémentaires dans le privé? A mon avis, on doit leur interdire de travailler dans le secteur privé comme on compte faire pour les autres cycles de l'enseignement comme pour les médecins.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs