Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Confiance mesurée de Hervé Renard : Attouchi appelé à la rescousse pour suppléer Banoun




Dans le cadre de la préparation de l’EN pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe de monde 2018 qui aura lieu en Russie, le sélectionneur national Hervé Renard a tenu une conférence de presse, mercredi après-midi, au Grand stade de Marrakech, pour mettre la lumière sur les préparatifs au match contre la Côte d’Ivoire samedi prochain à partir de 20h, qui se jouera à guichet fermé après épuisement des billets, indique la FRMF dans un communiqué relayé par son site officiel.  
Au début de son intervention, le coach national a tenu à rassurer tout le monde quant à l’ambiance qui règne au sein du groupe, précisant que les entraînements se déroulent dans de très bonnes conditions, que la volonté des joueurs pour remporter ce match est énorme et que la pelouse du stade est dans un parfait état.
Hervé renard a toutefois reconnu la valeur de l’équipe ivoirienne, son classement en Afrique et la renommée de ses joueurs, assurant que tout cela constitue, pour les Nationaux, une motivation de plus. Une victoire lors de ce match permettra à l’EN d’envisager la qualification à la Coupe du monde 2018 avec plus de sérénité, surtout face à une formation qu’il avait déjà entraînée auparavant et avec qui il a été sacré champion d’Afrique.
En ce qui concerne les blessés, Hervé Renard a dit qu’il regrettait l’absence de joueurs clés, en particulier El Ahmadi, Oubadi, Dirar et Zayach, mais qu’il avait confiance en ceux qui vont les remplacer.
Pour ce qui est du cas de Youssef El Arabi, le sélectionneur national a parlé d’une décision technique, arguant que le rendement du joueur n’était pas convainquant lors des deux dernières rencontres de l’équipe nationale et qu’il pourra retrouver sa place au sein de l’EN quand il aura retrouvé son niveau.
A souligner que Hervé Renard a dû appeler à la rescousse Amine El Attouchi pour suppléer Badr Banoune, victime d’une contraction musculaire à l’épaule.
A propos des chances de qualification pour le Mondial russe, le sélectionneur national a déclaré que la victoire s’impose, que le chemin est encore long et qu’il va falloir gagner le maximum de points à l’extérieur.
Hervé Renard a lancé enfin un appel au public, l’invitant à encourager les joueurs nationaux tout au long de la partie et l’exhortant à être patient lors des moments difficiles du match.
Ils ont dit

Mehdi Benatia
Nous savons très bien que nous jouons contre l’une des meilleures équipes en Afrique et que, comme nous, elle compte elle aussi des absences. Nous avons l’avantage du terrain et nous aurons le public derrière nous. En ce qui me concerne, j’ai raté le dernier match à cause d’une blessure, mais petit à petit j’ai repris la compétition avec mon club et aujourd’hui je suis fin prêt pour le match de samedi. Tous les joueurs sont conscients de l’importance de cette rencontre, le moral est au beau fixe, nous avons un seul objectif à réaliser, la victoire.

Zouhair Feddal 
Le match sera très difficile, le Côte d’Ivoire est une grande équipe, mais comme nous évoluons à domicile, la victoire s’impose si on veut garder toutes nos chances pour la qualification. Oui, nous sentons la pression, mais je crois qu’elle nous sera comme une source de motivation. La présence de grands joueurs parmi nous nous donne la force pour faire plus et l’envie de gagner une équipe qui nous a souvent mis en difficulté nous incite à multiplier les efforts pour atteindre cet objectif et faire plaisir à notre public.

Walid Azarou
C’est ma première convocation, c’est un rêve qui se concrétise car porter le maillot de l’équipe nationale est toujours une source d’une fierté inégalable. La décision de participer au match de samedi revient à l’entraîneur, tout ce que je peux dire c’est que je suis prêt pour répondre présent quand on me le demande. Le moral chez tout le monde est au beau fixe et la relation entre les professionnels qui évoluent à l’étranger et ceux d’ici est parfaite. Notre objectif à nous tous est de remporter ce match.

Soufiane Boufal
 J’ai bien repris après la blessure qui m’a éloigné quelque temps des terrains et je suis content de revenir en équipe nationale. La Côte d’Ivoire est une grande équipe mais l’essentiel pour nous c’est de gagner les trois points. Personnellement, je ne ressens aucune pression, mais plutôt un grand plaisir à disputer ce match. Le jeu anglais repose sur le physique, comme chez les Ivoiriens d’ailleurs, mais n’empêche que chacun a ses spécificités. Il est vrai aussi que je n’ai pas joué trop de matchs cette saison, mais je suis prêt pour la confrontation de samedi, et la décision de me faire jouer depuis le début ou à n’importe quel moment de la rencontre revient à l’entraîneur. L’essentiel pour nous, peu importe qui va jouer, est de gagner.
Propos recueillis par K.B

La CAF augmente les dotations de l'ensemble de ses compétitions

La CAF a augmenté les dotations de l'ensemble des compétitions qu'elle organise, notamment la CAN, dont le vainqueur empochera, à partir de l'édition 2017, 4 millions de dollars, contre 1,5 million de dollars auparavant, a annoncé, mercredi, l'instance footballistique.
La compétition majeure du continent connaît, en effet, une augmentation de 64% du total de sa dotation (incluant les équipes éliminées en cours de compétition), pour atteindre 16,4 millions de dollars, contre 10 millions de dollars lors des précédentes éditions.
Cette hausse de la dotation totale, prévue sur le cycle 2017-2020, concerne également la Ligue des champions, dont le total des prix augmente de 119,30 %, pour atteindre 12,5 millions de dollars, la Coupe de la CAF (169,50 %/6,375 millions de dollars) et le Championnat d'Afrique des nations, destiné aux joueurs locaux (67,69%/5,45 millions de dollars), selon la Confédération.
Ainsi, le club vainqueur de la Ligue des champions recevra 2,5 millions de dollars, au lieu d'1,5 million de dollars auparavant. La Coupe de la CAF rapportait jusqu'ici 660.000 dollars, alors qu'à partir de 2017, le vainqueur obtiendra 1,25 million de dollars. Le championnat d'Afrique des nations (CHAN), lui, a vu le prix du gagnant passer de 750.000 dollars, à 1,25 million de dollars.
Cette augmentation de dotation totale a également touché d'autres compétitions, comme les CAN dames (78,57%/250.000 dollars) et des -23 ans (41,46%/1,45 million de dollars), -20 ans (213,33%/1,175 million dollars) et -17 ans (442,86%/620.000 dollars) et la Supercoupe (40%/175.000 dollars).
Cette annonce intervient quatre mois après la signature par la CAF d'un contrat de huit ans avec un nouveau sponsor, pour un montant estimé à un peu plus d'un milliard de dollars.

Khalil Benmouya
Vendredi 11 Novembre 2016

Lu 705 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs