Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conférence mondiale du PNUD à Marrakech sur le développement : Pour une gestion publique saine des projets d’avenir




Conférence mondiale du PNUD à Marrakech sur le développement : Pour une gestion publique saine des projets d’avenir
«Vision, engagement et gestion publique saine» sont les trois mots d’ordre de la Conférence mondiale, qui se déroulera du 17 au 19 mars à Marrakech, sous le thème: «Capacité=Développement». Organisé par le PNUD –Programme des Nations unies pour le Développement, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, avec l’appui du ministère des Affaires étrangères et européennes de la République française, cet évènement mondial survient à un moment où la crise économique mondiale affecte de plus en plus fortement les résultats en matière de développement humain.
En effet, partout dans le monde, on a relevé la montée du chômage, l’effritement du pouvoir d’achat des ménages, la réduction des revenus disponibles pour la santé et l’éducation, le resserrement des dépenses consacrées par les gouvernements  aux services sociaux et aux filets de sécurité, etc.  Pour les experts des organisations internationales, les effets  du marasme économique se sont accrus du fait de la faiblesse variable des capacités institutionnelles de par le monde et par les vulnérabilités grandissantes causées par les crises alimentaires et énergétiques, les changements climatiques, les inégalités croissantes, les pandémies, les catastrophes naturelles et les conflits.
La situation est devenue tellement difficile de nos jours que le contexte du développement exige vision et engagement de la part des dirigeants, ainsi qu'une gestion publique saine, pour bâtir des sociétés résilientes. Telle est l'essence du message saisi par l'événement mondial «Capacités=Développement». Evènement qui constitue pour le PNUD une  plateforme idoine d’échanges et de partage d’expériences sur la manière dont le renforcement des capacités engendre des institutions efficaces et adaptables, prêtes à relever les défis du développement du XXIème siècle.
Après la Conférence de Copenhague sur les changements climatiques et en prévision du Sommet des Nations unies pour les objectifs du millénaire pour le développement en septembre 2010, la Conférence de Marrakech sur «Capacité=Développement» a pour objectif, selon les organisateurs, de consolider davantage les efforts de développement à travers la perspective de renforcement des capacités.  Le débat sera essentiellement axé sur les choix des politiques,  les réformes institutionnelles et les investissements à même d’assurer des institutions fortes et responsables pouvant s’adapter et répondre au mieux aux nombreux défis mondiaux tels que les changements climatiques, les situations de conflit ou la sécurité alimentaire.
A Marrakech, les dirigeants du monde du Nord et du Sud, les partenaires bilatéraux et multilatéraux et les praticiens du développement local échangeront leurs expériences et discuteront, sur la base de faits concrets, des stratégies à même de permettre aux Etats, institutions et sociétés de renforcer les capacités nationales en vue d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.
Il est intéressant de rappeler que les interventions du PNUD au Maroc viennent en appui aux politiques nationales pour le développement. Ses priorités fixées dans le Plan stratégique 2008-2011, concernent notamment «la gestion des patrimoines naturel et culturel en tant que vecteurs essentiels des politiques de lutte contre la pauvreté et de développement durable; la réduction de la vulnérabilité du monde rural; le renforcement du capital humain et social et amélioration de l’accès aux services sociaux de base; l’habilitation des femmes et des filles dans les domaines politique, juridique, économique, social et culturel; le développement humain et gouvernance démocratique en appui à la réduction de la pauvreté et de l’exclusion».


Des priorités de développement au Maroc
Le PNUD au Maroc, à travers le programme de coopération, CPAP 2007-2011, apporte un appui à diverses stratégies sectorielles existantes, ainsi qu’à la mise en œuvre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH) lancée en mai 2005, conformément aux grandes orientations du Royaume en matière de développement humain durable. Le PNUD intervient en amont à travers la fourniture de services conseil, la coordination de la coopération au développement ainsi qu’à l’appui à la formulation de politique et stratégie du développement. Le programme de coopération du PNUD, s’articule autour des 3 principaux axes d’intervention de l’INDH, à savoir : Renforcement des capacités pour une gouvernance démocratique ; lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale et énergie et environnement durable. Le PNUD poursuit, en outre, son action en matière d’intégration de l’approche genre et de promotion des droits humains dans l’ensemble des programmes. 

Achir KARIM
Samedi 13 Mars 2010

Lu 823 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs