Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conférence fin mars à Genève sur l'accueil des réfugiés syriens

20 morts à Damas et dans la banlieue rebelle




Le nouveau haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi, a annoncé jeudi la tenue à Genève fin mars d'une conférence destinée à trouver des places d'accueil pour les réfugiés syriens.
Le diplomate italien, qui a succédé au début de l'année au Portugais Antonio Guterres, a souligné qu'il s'agissait de la première réunion de ce type jamais organisée par l'ONU.
 "Elle sera limitée aux réfugiés syriens parce qu'ils constituent le problème le plus urgent, a-t-il dit, mais il est important que cette conférence soit bien représentée au niveau ministériel et que les Etats viennent avec des engagements concrets pour des places, pas de l'argent."
 M. Grandi a précisé que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ouvrirait la conférence le 30 mars à Genève.
 A propos des réseaux de trafiquants qui profitent de la détresse des Syriens fuyant les zones de conflit, il a déclaré: "Il faut être réaliste. Il y a des criminels qui feront le travail à notre place si nous ne le faisons pas correctement". M. Grandi a tenu à remercier la chancelière allemande Angela Merkel dont le pays a accueilli l'an dernier 1,1 million de demandeurs d'asile de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan. Il s'est cependant déclaré inquiet à propos des tentations de certains pays européens de fermer la porte aux réfugiés.
 "Le reste du monde regarde ce que l'Europe fait en matière d'asile. Si elle commence à imposer des limitations, ériger des barrières, devenir hostile, je peux vous assurer que le reste du monde suivra", a-t-il averti. "Ce n'est pas le message que nous aimerions voir venir d'Europe."
Mercredi, au moins 20 civils ont été tués et des dizaines d'autres blessés par des bombardements sur Damas, tenue par le régime syrien, et sur sa banlieue aux mains des rebelles, selon l'agence officielle et une ONG.
 "Huit personnes ont été tuées et 23 autres blessées par des obus tirés par des terroristes barricadés dans la Ghouta orientale", le plus important fief rebelle près de la capitale syrienne, a indiqué Sana citant une source au ministère de l'Intérieur.
 Les obus, tombés sur des quartiers dans le centre de Damas, ont fait également des dégâts matériels.
 Il s'agit "de terroristes de Jaïch al Islam" ("L'armée de l'islam" en arabe), considéré comme le plus important groupe rebelle dans la Ghouta orientale, a précisé la source.
Cette zone qui borde la capitale est régulièrement bombardée par les avions du régime.
 L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé la chute d'obus sur le centre de Damas et a précisé que certains blessés étaient dans "un état grave".
 Cette organisation a par ailleurs indiqué que cinq personnes ont été tuées par l'artillerie du régime sur Douma, dans la Ghouta orientale, avant le bombardement des rebelles sur Damas. Sept autres sont mortes, dont un enfant, dans une riposte de l'aviation du régime contre Hazé, une localité à l'est de Damas.
 Le dernier bombardement le plus meurtrier sur Damas a eu lieu le 29 avril 2014 avec 14 morts et 86 blessés. Les obus avaient touché un complexe d'écoles dans le vieux Damas.
 Plus de 260.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011.

Vendredi 8 Janvier 2016

Lu 683 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs