Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Concours national du film documentaire de Fès : "Une journée avec un malvoyant" primé




Le documentaire "Une journée avec un malvoyant", réalisé par l'étudiant Mohamed Bedraoui de la faculté des lettres Saïs de Fès, a remporté le premier prix du concours national du film documentaire de l'université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès.
La deuxième place de cette première édition, qui a connu la participation de 21 films présentés par une soixantaine d'étudiants, est revenue également à la faculté des lettres Saïs, grâce au film documentaire "Le berger à l'orgueil dans la forêt" de l'étudiant Karim Baba.
Quant au troisième prix, il a été décerné à l'étudiante Zerrouki Zahra de la faculté des sciences d'Oujda, pour son documentaire "Epuration des eaux du lac Marchica à Nador".
Les documentaires participants, dont la durée ne devait pas dépasser les 15 minutes, sont le fruit d'un travail personnel, d'un stage dans le cadre des projets de fin d'étude, d'un atelier, d'un travail de groupe de recherches ou encore d'un laboratoire, d'un centre universitaire ou de tout autre structure.
Les candidats avaient le choix entre l'arabe, le français ou l'amazigh pour la réalisation de leurs documentaires, tout en veillant au strict respect des règles et de la qualité de la langue utilisée.
Le choix des meilleurs projets participants a été confié à un jury composé de spécialistes de la production documentaire et artistique.
Ouvert aux étudiants et lauréats des établissements universitaires et des écoles supérieures du Royaume, ce concours s'inscrit, selon l'USMBA, dans la lignée des actions d'animation culturelle et scientifique prévues par le plan d'urgence de l'enseignement, tendant à promouvoir l'initiative et l'excellence universitaire.
A travers ce concours, elle entend offrir aux étudiants un espace d'expression et d'initiation à la pratique de la production documentaire vidéo, encourager l'innovation, la créativité, l'art, la culture et l'ouverture d'esprit et mettre en valeur les productions originales et de qualité.
L'université ambitionne aussi de dénicher les meilleurs talents parmi les étudiants de l'université et développer la communication avec le tissu socio-économique.
Créée en 1975, l'université Sidi Mohamed Ben Abdellah compte 12 établissements universitaires, 1.200 enseignants chercheurs et plus de 50.000 étudiants. 

MAP
Lundi 31 Mai 2010

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs