Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Concours international de films courts à Casablanca

Sous le thème de la diversité culturelle du Maroc




Concours international de films courts à Casablanca
L’Institut français du Maroc lance le projet “Moi, Marocain(e) // Ana, Maghribi(a)”, un concours international de films courts, ne dépassant pas les 90 secondes,  réalisés sur smartphone, appareil photo, tablette…  Partant de l’esprit du préambule de la Constitution du 1er juillet 2011 qui rappelle la diversité des héritages culturels du Maroc, les participants sont invités, selon les organisateurs, à développer imagination et créativité afin de s’exprimer librement autour des questions d’identité, d’origine, de multiculturalité et de tout ce que cela pourrait leur inspirer, sans limites de genre. 
«Avant de parler du concours lui-même, ce que j’aime dans cette idée, c’est le thème de la diversité culturelle, indique le président du jury Nabil Ayouch.  C’est une notion qui m’est extrêmement chère, et qui n’est d’ailleurs pas très loin du thème de l’année culturelle de l’Institut français «Vivre ensemble».  Quand on parle de diversité culturelle, on se pose des questions qui sont véritablement fondamentales, et qui m’interpellent depuis longtemps : d’où on vient? Ce qu’on est ? Et où on a envie d’aller ? Je pense qu’à travers les «pocket films» de ce concours, on aura pas mal de réponses auxdites questions, selon la vision de chacun des participants».  
A l’issue de la période d’inscription, cinquante films seront présélectionnés, en fonction de leur qualité technique et artistique et mis en ligne sur le site du concours. Lequel sera accessible depuis un site Internet dédié (www.anamaghribi.org) et via une application Facebook intégrée à la page de l’Institut français du Maroc. Les participants soumettront leur candidature et enverront leur film directement depuis ces pages et toutes les vidéos seront hébergées sur la chaîne Youtube de l’Institut français du Maroc.  
«Je trouve formidable le fait de permettre à de jeunes Marocains et marocaines, partout où ils se trouvent dans le monde,  d’exprimer véritablement ce qui les interpelle dans cette notion de diversité culturelle», souligne le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch. Et au-delà de ce qui les interpelle, leurs différentes visions pour définir la diversité culturelle. Et ce dans toutes les langues et tous les dialectes qui sont les leurs : arabe, français, darija, tachlhit, tarifit, ou encore hassani».
Il est à noter que ce concours qui s’inscrit dans l’initiative “Maroc nouvelles générations” de l’Institut du monde arabe à Paris et de la Fondation nationale des musées du Royaume du Maroc est ouvert à toute personne de moins de 30 ans, résidente ou non au Maroc. Et les films sélectionnés par le jury seront diffusés en ligne, dans le réseau des Instituts français au Maroc ainsi qu’à l’Institut du monde arabe à Paris. Les cinquante films présélectionnés concourront pour deux prix majeurs, à savoir le Prix du public qui sera attribué au film ayant récolté le plus de votes en ligne sur le site et l’application qui leur sont dédiés. Le second est, bien évidemment, le Prix du jury qui sera composé de professionnels issus des milieux artistiques marocains et français. 

Concours en trois phases 
Ce concours lancé  en début avril 2014 est partitionné en trois phases :
- 1ère phase (du 1er  au 30 avril 2014) : ouverture du site du concours aux inscriptions des films.
- 2ème phase (du 1er au 9 mai 2014): sélection des 50 films par le jury de présélection.
- 3ème phase (du 10 mai au 15 juin 2014) : Les 50 films présélectionnés seront mis en ligne sur le site du concours et soumis au vote du public. Le jury se réunira en commission, au terme de la 3ème phase, pour désigner les gagnants.
Le jury
Le jury sera présidé par le célèbre réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch. Celui-ci a composé le jury suivant :
-Bichr Bennani (éditeur)
-Didier Folléas (professeur de cinéma au Lycée Lyautey de Casablanca)
- Samia Akariou (actrice)
-Aïcha Akalay (journaliste culture et digital)
-Maryam Touzani (réalisatrice)
-Najib Refaif (auteur et directeur de la fiction à 2M)

Mehdi Ouassat
Samedi 5 Avril 2014

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs