Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Concert de violon solo au théâtre italien : Les Casablancais sous le charme de Francesco D'Orazio




Francesco D'Orazio est un artiste polyédrique, reconnu comme expert de musique baroque et contemporaine. Ce violoniste hors pair et « versatile » a offert récemment à Casablanca une soirée haute en couleur au Théâtre italien, sis au Consulat général d'Italie. Devant un public enchanté et séduit par l'immense talent de jeune monstre sacré du violon. Instrument dont il ne se sépare jamais tant il lui voue un sacré amour. Il faut dire que celui qu'il grattait ce soir porte une longue histoire. En effet, « ce violon date de 300 ans. Je l'ai acquis il ya quelques années lors d'une exposition. Je n'ai aucune idée sur les premières personnes à l'avoir joué, sauf ceux qui l'ont acquis ces vingt dernières années, notamment à partir de 1987 », confia-t-il à Libé sur un ton serein.
Ce soir, le spectacle était à la contemplation, à l'écoute voire à la méditation. Dans un silence religieux, le violoniste italien a étalé   toute son expérience doublé d'un savoir-faire dans un théâtre réceptif et attentif. Un silence que seuls de brèves applaudissements venaient de temps à autre perturber, comme pour signifier à l'artiste que le public est bien en phase avec cette soirée. Et que le spectacle est finalement à son goût.
Réagissant aux ovations du public, Francesco D'Orazio s'est exprimé en ces termes : « Chaque fois qu'on se trouve face à un public, on a toujours l'impression de jouer pour la première fois. Car rien n'est acquis. C'est dire combien on est satisfait lorsque le public vous applaudit », a-t-il confié.
Artiste d'exception, Francesco D'Orazio a été désigné « Meilleur Soliste » en 2009, lors du 29ème Prix Abbiati de la critique musicale italienne, devenant ainsi le premier violoniste italien qui ait reçu ce prix, après Salvatore Accardo en 1985. Une reconnaissance et une consécration que le violoniste savoure avec certes modestie et humilité, mais aussi beaucoup de bonheur. Car, reconnait-il, ce sacre a traditionnellement été réservé à des artistes chevronnés ayant une forte expérience. « Ce prix  récompense une carrière et ceux qui l'ont déjà reçu bien avant moi sont des pianistes et qu'ils sont présentés comme des mythes de la musique. C'est dire que c'est une belle récompense pour le jeune artiste que je suis », apprécie-t-il.
Au programme de ce spectacle, l'artiste a interprété diverses œuvres du grand maître Sébastian Bach (Sonata in sol minore BWV 1001, Adagio, Fuga, Siciliana et Presto), Niccolo Paganini (Dai 24 capricci op.1, XIII, XIV et XX), Luciano Berio (Sequeza VIII) et d'Eugene Ysaye Sonata op.27 n.3 « Ballata »). Autre œuvre jouée lors de cette soirée, Ciaccona dalla Partita in re minor BWV 1004 de Sébastian Bach.
Le public a ainsi apprécié un merveilleux spectacle porté par un artiste qui s'est forgé une expérience acquise durant trente ans. « Mon répertoire est riche et très varié,  il est le fruit d'un travail qui exige beaucoup de temps et d'amour. Car dans la musique contemporaine il y a une grande pluralité de langage telle qu'on doit beaucoup travailler si l'on veut comprendre le message que chaque compositeur veut donner », a-t-il dit. Et de souligner qu'il est très intéressé par la musique venant d'autres contrées du monde.
Ce concert très spécial a été organisé par le Consul général d'Italie à Casablanca, en collaboration avec l'Association culturelle italienne Dante Alighieri de Casablanca et l'Institut culturel italien de Rabat.

ALAIN BOUITHY
Lundi 4 Avril 2011

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs