Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Concert de gala du Festival de Casablanca




Carlinhos Brown illumine le parvis de la Cathédrale du Sacré-Cœur

Concert de gala du Festival de Casablanca
Un avant-goût musical riche en sonorités, chaleureusement accueilli par un public réceptif n’hésitant pas à esquisser quelques pas de danse. Mardi soir, Carlinhos Brown a offert une soirée haute en couleur sur le parvis de la Cathédrale du Sacré-Cœur devant des spectateurs très accueillants et conquis par la prestation vivante du Brésilien.
La soirée n'était qu'un avant-goût de ce qui attend les Casablancais durant les quatre jours du Festival de Casablanca, inauguré quelques heures après ce show à la sauce brésilienne. Cette soirée a aussi livré un riche aperçu du concert donné par le chanteur, le lendemain soir sur la scène corniche El Hank. Ce soir, l’artiste à l’énergie contagieuse et débordante s’est illustré dans un registre métissé, combinant parfaitement des sonorités venant du Brésil et celles des traditions africaines. Le tout accompagné, en toile de fond, par différentes sonorités : rock, jazz ou encore pop. Un savant cocktail musical très dansant servi dans une bonne humeur. Une fusion world, comme on les aime, qui a séduit le public avec lequel le chanteur brésilien a entretenu, durant le concert, un échange permanent, allant jusqu’à descendre de la scène pour rencontrer le public et l’accompagner dans ses déhanchements. Et vice versa, puisque Carlinhos a également invité, à deux reprises, des spectateurs à le rejoindre sur scène pour entonner un morceau et danser au rythme des musiques typiquement brésiliennes. Une complicité qui a donné au spectacle un caractère à la fois convivial et vivant.  Homme de conviction, connu pour son engagement social, Carlinhos Brown est une grande figure de la nouvelle musique brésilienne possédant plusieurs cordes à son arc : il est à la fois chanteur, danseur, percussionniste, auteur et compositeur.  Antônio Carlos Santos de Freitas dit Carlinhos Brown naît le 23 novembre 1962 à Salvador de Bahia au Brésil. Bien que très tôt séduit par la musique, c’est en 1980 qu’il s’illustre véritablement au sein de son groupe Acordes Verdes. Il contribue alors à la création du style « Samba-reggae », avant de former des années après, en 1989, le célèbre groupe musical Timbalada. Malgré le succès de ce dernier, Carlinhos B. a  ensuite choisi de faire carrière seul. Nous sommes alors en 1996, l’artiste met sur le marché  l’album : « Alfagamabetizado » qui séduit la critique. Puis, plus tard : « Omelete Man »  en 1998 et « Bahia do Mundo, Mito e Verdade », trois ans après. L’année suivante sort « Tribalistas », album réalisé avec la collaboration de Marisa Monte et Arnaldo Antunes qui pulvérise les records de vente au Brésil et franchit avec succès les frontières.
Défenseur de la musique multicolore, Brown collabore avec plusieurs artistes d’horizons divers: il a notamment travaillé avec Bill Laswell, Angélique Kidjo ou encore Miyazawa Kazufumi sans toutefois trahir ses racines brésiliennes. Enfin, dans un souci de partage, C. Brown travaille à transmettre son savoir-faire aux plus jeunes. Ainsi, à travers divers projets, il n’a cessé d’initier ces derniers à la musique et ses indissociables instruments qui la composent. L’artiste, issu d’un quartier pauvre, met aussi sa notoriété au profit de nombreux projets initiés dans le noble but d’améliorer le quotidien des citoyens.

Alain Bouithy
Mercredi 13 Juillet 2011

Lu 950 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs