Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comptant 25 Etats membres dont le Maroc : L'APM tient sa Vème session plénière à Rabat




Les travaux de la Vème session plénière de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM) ont débuté, vendredi à Rabat, avec la participation des présidents et membres des parlements nationaux de la région, ainsi que des représentants d'organisations internationales et de la société civile.
Au cours de cette session, les délégations auront à élire le nouveau président et les membres du Bureau de l'APM pour l'exercice 2011-2012, et devront approuver le calendrier d'activités de l'APM pour les deux prochaines années.
Les délégués devront également adopter les rapports et résolutions préparés par les trois commissions permanentes de l'APM et leurs groupes d'étude spéciaux et comités ad hoc respectifs, qui ont été approuvés lors des dernières réunions des commissions permanentes qui ont eu lieu à Belgrade, en Serbie, les 25-26 juin 2010.
Cette session sera marquée par les interventions des présidents de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée, de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, outre la lettre adressée par le Secrétaire général de l'ONU aux participants de la 5ème session plénière de l'APM.
Un certain nombre d'intervenants représentant différentes organisations internationales s'exprimeront également devant les parlementaires sur des sujets d'intérêt particulier pour la région méditerranéenne, tels que la paix et la sécurité, l'environnement, l'économie et le commerce et l'alliance des civilisations.
La session plénière de l'APM au Maroc sera une occasion supplémentaire où différentes cultures pourront se réunir pour injecter de nouvelles idées, propositions et solutions visant à utiliser la diplomatie parlementaire pour garantir la paix et la prospérité pour tous les citoyens de la Méditerranée.
Créée en 2006, l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée s'est imposée comme une plateforme centrale pour la diplomatie parlementaire dans la Méditerranée et, grâce à son statut d'observateur à l'Assemblée générale de l'ONU, a grandement contribué à mettre en avant les questions spécifiques à la région sur la scène internationale.
L'APM, assemblée internationale de nature consultative indépendante de tout processus intergouvernemental dont la session inaugurale a eu lieu en 2006 à Amman, s'assigne pour mission prioritaire de rehausser le niveau du dialogue interparlementaire en Méditerranée pour oeuvrer en faveur de la paix, du développement et de la compréhension mutuelle. L'objectif est de contribuer à faire de la Méditerranée un espace de stabilité, de coopération, de compréhension et de prospérité partagée.
L'Assemblée offre un cadre propice au développement de la diplomatie parlementaire dans la région méditerranéenne et peut servir de plateforme d'échange sur les bonnes pratiques parlementaires.
Elle comprend actuellement 25 Etats membres dont le Maroc et compte trois commissions permanentes qui préparent les travaux de l'Assemblée, à savoir la commission de coopération politique et de sécurité, la commission de coopération économique, sociale et environnementale et la commission du dialogue des civilisations et droits de l'Homme.
L'organe exécutif de l'APM est le Bureau qui a la charge de préparer et coordonner les travaux de l'Assemblée. A ce titre, il lui incombe notamment de faire des recommandations sur toutes les questions relatives à l'adhésion à l'Assemblée, de proposer le programme de travail de l'APM, d'approuver ses comptes et de sélectionner, parmi les candidats au poste de Secrétaire général, celui dont le nom sera soumis au vote.
L'APM n'est pas par nature un organe décisionnel, mais elle a pour ambition de faire avancer la réflexion sur des problèmes concrets qui intéressent tous les habitants des pays méditerranéens, d'être un laboratoire d'idées et de propositions et partant d'exercer un magistère d'influence et de peser sur les politiques gouvernementales.
Grâce à son statut d'observateur à l'Assemblée générale de l'ONU, l'APM a grandement contribué à mettre en avant les questions spécifiques à la région de la Méditerranée sur la scène internationale.

MAP
Samedi 30 Octobre 2010

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs