Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Communiqué de presse : Découverte d’un nouveau camp militaire romain et de plusieurs sites archéologiques dans la région de l’Arbaâ Ayacha




Communiqué de presse : Découverte d’un nouveau camp militaire romain et de plusieurs sites archéologiques dans la région de l’Arbaâ Ayacha

Plusieurs visites, effectuées durant les mois de février et mars 2012, dans la région de l’Arbaâ Ayacha ont été soldées par la découverte d’une vingtaine de nouveaux sites archéologiques de différentes époques historiques : Age du bronze; époque maurétanienne; époque romaine et islamique. Parmi ses nouveaux sites découverts, quatre sont d’une importance remarquable et d’une grande valeur au niveau de la recherche archéologique et du patrimoine historique de la région.
 
La plus importante découverte est celle d’un camp militaire romain dans la région de l’Arbaâ Ayacha au lieu dit « koudiat Fertacha ». C’est un vaste bâtiment rectangulaire, entouré d’une enceinte massive mesurant plus d’un mètre de largeur et construite d’un parement en blocs de taille remplies de moellon. L’enceinte du camp est renforcée à chaque angle par une tour carrée. D’après les premières données chronologiques recueillis à partir de la céramique trouvée sur place, la datation du camp se situerait entre le deuxième et le quatrième siècle après J.-C. Le camp communique visuellement avec plusieurs tours de guets reconnues dans la région.
Deux nécropoles préromaines inédites furent aussi découvertes, l’une date de l’âge du bronze. Elle est constituée de tombes du type « méghalithiques » construites de grandes dalles en forme trapézoïdale.
Parmi les sites remarquables découverts dans la région, une agglomération sur le lieu dit « Rkibat Leklal » d’époque maurétanienne et romaine constituée de plusieurs structures bâtis et d’une quantité importante de céramique. La fonction des vestiges de ce site reste à définir par des fouilles archéologiques.
Sur le site de « sidi Benouar » un imposant bâtiment d’époque romaine fut découvert construit de blocs taillés formant un rectangle de 20 mètre sur 7m.
 
Les présentes découvertes constituent la première étape de l’évaluation du potentiel archéologique de la zone de l’Arbaâ Ayacha et les premières sorties dans la région ont révélés l'importance du patrimoine historique de cette zone jusqu’alors inconnu.
 
Afin de compléter ces recherches, notre groupe de recherche de l’Université Abdelmalek Essaadi qui travaille depuis 2008 sur le thème des « dynamiques de peuplement et patrimoine archéologique dans la région Tanger-Tétouan (Péninsule Tingitane) » envisage de programmer une prospection archéologique dans la zone des bassins des deux Oueds de la région Tanger-Tétouan; Oued el Kebir et l’Oued Ayyacha. A cette fin une demande d’autorisation de mener des prospections méthodiques dans la zone à été envoyée aux autorités compétentes du ministère de la culture. 
L’objectif de notre groupe de recherche est de restituer les caractères principaux et les spécificités de l'occupation du sol, et de l'organisation du territoire dans la Péninsule Tingitane, dans une perspective diachronique (de la fin de la Protohistoire à la fin de l’antiquité).
Notre démarche consiste à travailler par différentes phases :
Collecte des données existantes et constitution d’un fond documentaire.
Collecte des données nouvelles au moyen de travaux de terrain: prospection, sondages et fouilles archéologiques.
Réalisation d’une banque de données informatisées, permettant l’évaluation qualitative et quantitative des ressources archéologiques, complétée par une cartographie des occupations humaines. Un inventaire des sites et monuments de la région.
Organisation d’un colloque national et publication des résultats dans un ouvrage collectif de synthèse prévu en fin 2013.
 Une autorisation de mener des prospections méthodiques dans cette zone nous paraît nécessaire et rapidement souhaitable pour permettre aux équipes universitaires nationales de travailler sur le terrain, de faire bénéficier leurs étudiants d’expériences pratiques et de contribuer à l’actualisation et l’enrichissement de la connaissance archéologique de leur pays.  
 
 Université Abdelmalek Essaâdi
Equipe de recherches DPPA :
« Dynamiques de Peuplement et Patrimoine Archéologique dans la région Tanger-Tétouan 
Coordinateur de l’équipe DPPA
Mohammed Habibi

Mohammed Habibi
Mercredi 12 Septembre 2012

Lu 660 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs