Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Communiqué de la Commission nationale des élections de l’USFP




Depuis le lancement de la campagne électorale pour le scrutin du 25 novembre 2011, la Commission nationale des élections de l’USFP en suit le déroulement à travers les rapports qui lui parviennent des différentes instances du parti, des commissions locales de soutien aux candidates et candidats et des contacts avec un ensemble de citoyennes et citoyens de différentes régions.
A la lumière de ces rapports, la commission nationale note :
1) Avec fierté la campagne propre menée par les candidates et candidats de l’USFP et l’adhésion grandissante des citoyennes et citoyens au programme électoral du parti ainsi que leur attachement à ses listes.
2) Dénonce le recours, dans certaines circonscriptions, de candidats concurrents à des moyens illégaux punis par la loi (Rhamna, Oujda, Mohammédia, Taourirt, Tiznit, El Fahs Béni Makada, Settat (Ben Ahmed) et Guercif).
3) Appelle les autorités compétentes, administration territoriale et justice, à prendre les mesures prévues par la loi en matière d’investigation et de décision pour mettre fin à ces dépassements et à les réprimer.
4) Salue les réactions populaires, particulièrement parmi les jeunes, exprimées dans plusieurs circonscriptions électorales pour dénoncer les tentatives d’attenter à la crédibilité et la transparence de la campagne électorale, pour faire face aux tentatives d’utilisation de l’argent en vue de l’achat des voix et pour barrer la route aux personnes qui veulent porter atteinte à l’opération électorale.
5) Appelle les différentes instances du parti au niveau régional et provincial et les commissions de soutien à poursuivre leur mobilisation et à en accélérer la cadence pour gagner la bataille de l’édification du Maroc de la citoyenneté.
6) Renouvelle l’appel de l’USFP à l’ensemble des électrices et électeurs pour qu’ils considèrent que leur vote du 25 novembre est un devoir national et un droit constitutionnel.
La non-participation au scrutin est un vote involontaire au profit des symboles de la prévarication.

Libé
Lundi 21 Novembre 2011

Lu 675 fois


1.Posté par elqsimi med le 27/11/2011 17:03
les dernieres elections legislatives qu'a connu le maroc sont passee dans des mauvaises conditions ;trois partis politiques l'ittahad deusturi hizb al ahrar hizb alistiklal tous ont utilises des moyens illegaux surtout l'utilisation de l'argent comme moyen d'acheter les electeurs vu que la province de taourirt est consideree parrmis les provinces les plus pauvres de royaume. le candidat de ittihad deusturi a donne presque 600 million de centimes au electeurs cest vraiment de la folie ...ya plus de democratie au maroc

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs