Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commune urbaine d’Agadir : Adoption du plan de développement 2010-2016




Commune urbaine d’Agadir : Adoption du plan de développement 2010-2016
Lors de la session ordinaire du mois d’octobre, le Conseil communal d’Agadir a adopté à la majorité le projet de développement communal (P.C.D.) 2010-2016.Cette adoption intervient après plus de huit mois de préparation et de concertations, de réunions et ateliers avec tous les acteurs de la société civile de la commune ainsi que les représentants des services de l’Etat,sans oublier les propositions  de concitoyens faites à travers le site Internet dédié au PCD.
Dans un exposé magistral, chiffres, cartes, photos à l’appui, Tariq Kabbage, le maire de la ville, a présenté ce grand projet de développement aux membres du conseil. Le PCD procède d’une vision globale et prospective visant l’instauration d’une bonne gouvernance communale, l’intégration sociale, la création d’opportunités d’investissements générateurs d’emplois, l’éducation et la formation et le développement technologique…
Le PCD d’Agadir vise également la réalisation d’infrastructures et de projets structurants dont la ville a besoin pour combler son déficit dans ce domaine :routes, renforcement des axes, rationalisation  de l’énergie, de l’eau et de l’éclairage public, renforcement des infrastructures sportives et création de nouvelles unités (piscine olympique, vélodrome, salles couvertes…), création de nouveaux espaces verts dont un grand jardin botanique dans l’ancien Talborjt et la poursuite de la réalisation de projets de proximité (maisons et espaces de jeux de quartiers…). Le Plan communal de développement prévoit aussi la réalisation ou la participation à la réalisation des grands projets dont la ville a encore besoin :palais des congrès, pôle technologique et d’éducation, CHU, faculté de médecine, gare routière moderne, quai de croisières au port, abattoirs modernes, théâtre… Tous les projets retenus seront réalisés avec des fonds propres (969 650 288 DHS ), en partenariat (1 531 033 823 DHS), ou par les services extérieurs (8 463 681 365 DHS). Soit un investissement total de 10 964 365 476 DHS. Il est à noter que pour l’élaboration de son plan de développement, la commune a adopté une  démarche participative très originale tout en mobilisant toutes ses potentialités (ingénieurs, techniciens, fonctionnaires…) et en faisant appel à la collaboration de spécialistes et experts locaux.
La ville d’Agadir est donc la première à avoir élaboré et voté son Plan communal de développement conformément aux dispositions de la charte communale. Véritable feuille de route, celui-ci lui donne ainsi une visibilité pour la période 2010-2016.

M’BARK CHBANI
Mercredi 3 Novembre 2010

Lu 763 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs