Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commission des droits de l'Homme d'Al Hoceima : La situation dans les prisons, une responsabilité partagée




Commission des droits de l'Homme d'Al Hoceima : La situation dans les prisons, une responsabilité partagée
La situation actuelle dans les prisons est une responsabilité partagée impliquant l'intervention de toutes les parties concernées pour y remédier, a affirmé la présidente de la commission régionale des droits de l'Homme d'Al Hoceima-Nador, Souad Idrissi.
Dans une déclaration à la MAP en marge d'une table ronde, organisée récemment à Al Hoceima, sur le thème "Le rapport sur la crise des prisons et la question de la mise en œuvre des recommandations", Mme Idrissi a mis l'accent sur la nécessité d'accorder davantage d'intérêt aux établissements pénitentiaires et de mettre à contribution les parties concernées pour trouver les solutions appropriées aux dysfonctionnements constatés par le rapport du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH).
Dans cette optique, ajoute Mme Idrissi, la commission travaille avec un ensemble de partenaires institutionnels et de la société civile afin de promouvoir la culture des droits de l'Homme dans les prisons et d'éviter les transgressions et atteintes aux droits de la personne.
De son côté, le coordinateur du comité de protection des droits de l'Homme au sein de la Commission régionale Nador-Al Hoceima, Rachid Belaali, a relevé que l'objectif de cette rencontre est d'œuvrer, dans un cadre de concertation, à la mise en œuvre des recommandations émises dans le rapport sur la situation des prisons.
Il s'agit également d'examiner les opportunités de partenariat et de coopération avec tous les acteurs concernés par la situation des droits de l'Homme au Maroc.
Cette rencontre a aussi offert l'occasion de débattre des moyens et des mesures nécessaires à la mise en œuvre les conventions internationales approuvées par le Maroc, et ce dans le but d'améliorer les conditions d'incarcération, faire bénéficier les prisonniers de tous leurs droits, et leur assurer les conditions optimales de réinsertion.
Cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des droits de l'Homme, a connu la participation de représentants du Conseil national des droits de l'Homme, du parquet général, d'associations des droits de l'Homme et d'un ensemble de responsables locaux et régionaux.

Libé
Jeudi 13 Décembre 2012

Lu 809 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs