Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment l’armée américaine veut manipuler le web




L’armée américaine serait en train de développer un logiciel qui lui permettrait de manipuler secrètement des sites sociaux comme Facebook et Twitter en créant des comptes sous de fausses identités. Le but de cette opération ? Influencer les conversations sur Internet et répandre une propagande pro-américaine, révèle le Guardian.
L’anti-américanisme que l’on retrouve sur certains sites Internet n’est pas au goût des Etats-Unis, qui souhaitent mettre en place des moyens très sophistiqués pour le contrer et faire de la propagande. Ainsi, le Guardian rapporte qu’une firme américaine a obtenu un contrat avec le CentCom (United States Central Command) pour développer une sorte de "service de management de fausses identités en ligne" qui permettrait à une personne de contrôler jusqu’à 10 identités différentes à travers le monde. Un projet qui a été comparé, par des experts du web, aux tentatives chinoises d’entraver la liberté d’expression sur la Toile. Ils craignent ainsi un faux consensus que l’armée américaine va apporter aux conservations en ligne. Autre préoccupation : cette révélation à propos des fausses identités en ligne pourrait également encourager d’autres gouvernements, des compagnies privées ou encore des ONG à en faire de même...
Le contrat avec CentCom stipule que chaque fausse personne en ligne, dont l'identité a été créée de toutes pièces, doit avoir une histoire convaincante (origine, milieu, formation) afin de ne pas être démasquée par des rivaux qui auraient des moyens sophistiqués de prendre ces "espions" la main dans le sac. Le porte-parole du CentCom, Bill Speaks, a expliqué au Guardian que sa technologie permettait de répondre à des commentaires extrémistes sur différents blogs en langue étrangère. Rien ne serait écrit en anglais. La technologie vise plutôt à répondre en arabe, farsi, urdu et pachtoune. Les faux personnages créés par l’armée US s’adresseraient donc à des étrangers en priorité.
Par ailleurs, elle n’a pas le droit, légalement, d’exercer cette propagande envers le peuple américain.
Les interventions se feraient via messages Facebook, commentaires sur des blogs, tweets, messages instantanés sur les chats... Le tout est de bien donner l’impression que ces fausses personnes sont réelles et viennent des quatre coins du monde.

Libé
Mardi 22 Mars 2011

Lu 320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs