Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment améliorer l’environnement des affaires en Afrique




L'Afrique est un endroit très rentable pour faire des affaires. Les taux de rendement ici sont plus élevés que partout ailleurs dans le monde, mais cela ne se fait pas sans prendre des risques importants. Que pourraient faire les gouvernements pour rassurer les entrepreneurs et leur rendre la vie plus facile ?
L’action d’un gouvernement peut aussi bien être favorable que fatal. Mon histoire préférée ici est le premier chapitre d'un livre intitulé « Pourquoi les nations échouent? ». Dans le premier chapitre de ce livre, on trouve l’histoire de deux villes ou deux villages appelés tous les deux Nogales : l'un en Arizona et l’autre au Mexique, séparés par un simple mur. Deux villes avec le même nom, mais c’est la seule chose qu'ils ont en commun. Nogales, en Arizona, est une ville à très grand succès, le revenu par habitant est de l'ordre de 20 000 dollars tandis que celui de Nogales au Mexique est de 300 $ et les gens essaient de sauter par-dessus la clôture pour aller à Nogales en Arizona. Pourquoi? La différence est la qualité du gouvernement. Rien n’est possible sans un gouvernement qui fonctionne correctement.
Pour que les entrepreneurs prospèrent, les contrats doivent être protégés. Le but du gouvernement est de protéger les personnes, les biens et d’assurer le respect des contrats. Tout gouvernement qui peut protéger les personnes, les biens et faire respecter les contrats peut être considéré comme un gouvernement de qualité. Nous avons besoin d'un système judiciaire impartial et d'une application efficace de la loi. Ce sont des biens publics que vous prenez pour acquis quand ça fonctionne. Mais pour beaucoup d'entre nous, au Nigeria par exemple, au cours des dernières années, nous avons constaté que rien n’est acquis en la matière.
De trop nombreuses régions d'Afrique, manquent de sécurité. Au Nigeria, nous avons moins de 400.000 policiers, 150 000 d'entre eux se consacrent à la protection des VIP. Nous avons besoin de deux fois la force de police que nous avons actuellement.
Il est un autre domaine où le gouvernement pourra jouer un rôle très important : le développement du capital humain, parce que l'éducation de base, en particulier l'éducation primaire, aide à constituer augmenter le nombre de personnes qualifiées qui peuvent apporter une contribution aux affaires, et faire preuve de discernement en tant qu’acheteurs et consommateurs. L'analphabétisme est non seulement une maladie, mais un obstacle aux échanges, car un analphabète ne peut pas faire les choix que peut faire une personne informée. Encore une fois, ici, et sans être communiste, je crois que le gouvernement doit permettre à la société d’apprendre à lire, à écrire, et à compter. Ceci est une base obligatoire et nécessaire pour le progrès de la société, et les gouvernements peuvent créer l'environnement propice pour le faire. Et sans cette base, les entrepreneurs n’auront pas le gisement de ressources humaines nécessaire pour développer leurs entreprises.
Le troisième ingrédient est le capital social, ou le capital-confiance dans la société. En effet, les sociétés ayant des niveaux élevés de capital social encouragent l’entrepreneuriat. Voilà pourquoi vous trouvez que la plupart des entrepreneurs viennent d’endroits comme les Etats-Unis, le Canada, l'Europe, et les pays semblables, parce qu'il y a un niveau élevé de capital social. Vous pouvez conclure des accords sans avoir besoin de les écrire parce que même les accords verbaux peuvent être respectés. Et grâce à ce sens de la responsabilité, la société a fini par accepter que la simple parole soit le gage suffisant.
Jadis, les sociétés africaines fonctionnaient de cette manière, mais les séquelles du colonialisme et les erreurs en matière de gouvernance postindépendance ont réduit la confiance dans nos sociétés. La structure traditionnelle de confiance avait été brisée et les structures modernes de confiance n'ont pas été entièrement construites. Donc, nous sommes face à un problème parce que les études ont montré que les pays ayant de très faibles niveaux de confiance ne peuvent développer que des entreprises familiales. Voilà pourquoi la plupart des grandes entreprises émergeant dans des endroits comme la Corée du Sud, ont commencé comme des entreprises familiales. Alors que dans les pays ayant des niveaux élevés de confiance comme les Etats-Unis, vous trouverez d'énormes entreprises se développant sans que vous ne vous souveniez même du nom du fondateur, comme General Electric ou AT & T. Nous nous souvenons encore de Bill Gates comme le fondateur de Microsoft, mais dans quelques années, personne ne s’en souviendra. Le gouvernement, grâce à l'application de la loi, la protection des contrats et un régime de sanctions, peut créer ce niveau de confiance qui encouragera les entrepreneurs.
Etant donné que nous sommes la plus grande économie en Afrique, et la nation la plus peuplée, nous devons prendre les devants pour donner l’exemple d’approche pragmatique de politique en matière de commerce, et d'investissement à travers toute l'Afrique.

* Gouverneur de l’Etat
de Kaduna, Nigeria
Article publié en collaboration avec Libre Afrique

Par Mallam Nasir El Rufai *
Samedi 15 Août 2015

Lu 704 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs