Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comme prévu, Lamrini remercié par l’OCK

Fakhir écarte de l’effectif Zahir et Bouldini




Avant de tourner la page du premier tiers du championnat, il a fallu qu’un autre entraîneur soit limogé. Cette fois-ci, c’était le tour de Youssef Lamrini, coach de l’OCK, qui, faut le reconnaître, entrevoyait l’issue de sortie depuis belle lurette.
Suite à une réunion du bureau dirigeant de l’Olympique de Khouribga tenue au lendemain de la dernière défaite concédée face au Chabab Kasba Tadla, il a été décidé de mettre un terme au contrat de Youssef Lamrini et de confier provisoirement les commandes techniques à un ancien du club et au préparateur physique.
D’après certaines sources, Youssef Lamrini qui avait déjà managé l’Olympique de Khouribga lors des saisons sportives 2009-2010 et 2010-2011, avait souhaité avoir une dernière chance, requête non satisfaite par le président du club Mohamed Sekadi.  
Le nom du nouvel entraîneur devrait être divulgué incessamment et ce qui est sûr, c’est que sa mission ne sera pas une simple sinécure du fait qu’il aura à redresser la situation d’une équipe qui a cumulé une série de contre-performances.
L’OCK étant l’un des rares clubs à avoir disputé jusqu’ici l’ensemble de ses rencontres de championnat (huit matches),  ne s’est imposé qu’à deux reprises contre six défaites. Avec un maigre butin ne dépassant pas les six unités, les Khouribguis doivent à tout prix remonter ce retard dans l’espoir d’aborder la seconde moitié de l’exercice loin de la zone de turbulences.
A noter que l’OCK est le huitième club à procéder au changement de son entraîneur après le Wydad de Casablanca, Chabab Atlas Khénifra, la Jeunesse de Kasba Tadla, le Kawkab de Marrakech, l’AS FAR, le KAC de Kénitra, ainsi que le Chabab Rif d’Al Hoceima.  A propos de cette dernière formation, il y a lieu de rappeler qu’il ne s’agit pas  d’un limogeage mais plutôt d’une démission déposée par le Français Dominque Bejotat qui a fait savoir, juste après la victoire de ses protégés sur le CAK jeudi dernier, qu’il n’a pu s’adapter avec l’équipe.
A signaler que l’OCK profitera de l’absence de championnat pour rencontrer, vendredi en amical au complexe OCP à Khouribga à partir de 16 heures, l’Olympique de Safi.
Par ailleurs, l’entraîneur du Raja de Casablanca, M’Hamed Fakhir, n’est pas allé par quatre chemins pour tonner contre l’attitude irresponsable de certains joueurs.  Lors d’un point de presse tenu hier au siège du club à Oasis, l’entraîneur des Verts a expliqué les raisons de l’éloignement de la nouvelle recrue Achraf Zahir et de Mohamed Bouldini.
Pour Fakhir, l’écartement de ces deux joueurs est justifié par le fait qu’ils n’ont pas respecté leur engagement vis-à-vis de leur club employeur, et ce en faisant fi des consignes  leur interdisant de prendre part à des tournois de mini-foot.
Hormis les deux crampons précités, le Raja devra désormais faire sans le joueur gabonais Mario Mandro qui vient de résilier son contrat avec le club. L’argument avancé est que la formation casablancaise n’a pas reçu la lettre de sortie dudit joueur qui a sollicité de regagner son pays pour être auprès de sa mère souffrante.

Mohamed Bouarab
Mercredi 9 Novembre 2016

Lu 830 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs