Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Combats acharnés entre forces gouvernementales et rebelles dans l'est de Damas et la région d’Alep

La population civile et les enfants principaux victimes d’un conflit qui n’en finit pas




Combats acharnés entre forces gouvernementales et rebelles dans l'est de Damas et la région d’Alep
Les combats "les plus violents depuis des mois" opposaient mardi les forces gouvernementales syriennes et les rebelles à la périphérie du quartier stratégique de Jobar dans l'est de Damas, où les insurgés avaient avancé il y a une semaine, a indiqué l'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme (OSDH). Jobar est contrôlé par les rebelles, hormis quelques zones périphériques qui donnent accès au centre de la capitale et où l'armée est présente.
 Le 15 juillet, les rebelles sont parvenus à prendre le contrôle d'un barrage militaire et ses environs à la périphérie, entraînant ainsi une contre-offensive de l'armée. Un civil a été tué par les obus tirés par les insurgés selon l'OSDH tandis que l'agence officielle Sana a fait état de 18 civils blessés. 
L'armée de l'air a mené au moins neuf frappes aériennes contre le quartier et appuyée par des miliciens pro-régime, "a envoyé des renforts dans la zone" pour reprendre le poste militaire. Si les rebelles avançaient au-delà de ce poste, ils accèderaient à la place des Abbassides, l'une des principales de Damas, et menaceraient directement le régime dans son fief, ce qui explique l'intensité de la bataille. 
Dans la région septentrionale d'Alep, six enfants d'une même famille ont péri dans un bombardement de l'armée syrienne tandis que trois autres enfants ont été tués dans des raids ailleurs dans le pays, a rapporté une ONG mercredi. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui cite des habitants, trois fillettes et trois garçons de la famille Moslem ont été tués mardi dans des raids sur le village de Wahchiyé, situé dans le nord de la province d'Alep contrôlée en majorité par les rebelles. 
L'armée a intensifié récemment sa campagne de bombardements aériens sur le nord d'Alep "pour disperser les forces rebelles et tenter de reprendre des bastions" comme la localité de Marea, selon le directeur de l'OSDH. Mardi soir également, un adolescent de 15 ans a péri dans un bombardement aérien sur la localité de Latamné dans la province de Hama (centre) et une fillette de sept ans a été tuée dans un bombardement de l'armée près de la ville de Jisr al-Choughour, dans la province d'Idleb (nord-ouest), autre fief de la rébellion.  
Et dans la province de Deir Ezzor (est), contrôlée par les jihadistes ultra-radicaux de l'Etat islamique, une fillette de six ans a été tuée dans un raid de l'armée de l'air sur un village.
Le conflit syrien, qui a fait plus de 170.000 morts et poussé à la fuite plus de neuf millions de personnes depuis trois ans, est devenu de plus en plus complexe avec les rebelles tentant de renverser le régime de Bachar al-Assad mais combattant aussi les jihadistes de l'EI. Plus de 9.000 enfants ont péri dans les violences, selon l'OSDH.   

AFP
Jeudi 24 Juillet 2014

Lu 131 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs