Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Colloque international sur les conflits et résistances au Maroc




Un colloque international sur les conflits et résistances au Maroc sera organisé les 16 et 17 novembre 2017 à Rabat, à l’initiative de l’Institut universitaire de la recherche scientifique de Rabat.
Seront abordées lors de cette rencontre les résistances culturelles qui accompagnent souvent les conflits entre colons et colonisés. L’accent sera mis, en particulier, sur les comparaisons entre des situations coloniales différentes dans l’espace et le temps, afin de relever les similitudes et différences, mais afin aussi de souligner la spécificité marocaine en la matière. En s’ouvrant sur d’autres espaces culturels, on parviendrait à réécrire notre histoire coloniale en abordant de nouveaux thèmes avec d’autres approches.
Certes, la colonisation, accompagnée par un processus expansionniste d’occupation, aboutit souvent à une résistance de la part des colonisés. C’est pourquoi les organisateurs veulent débattre d’un sujet tant négligé par les chercheurs, notamment les historiens.
Les motifs de ce désintérêt à l’histoire coloniale, notamment des conflits qui l’accompagnent, selon une plateforme de cette rencontre scientifique, sont épistémologiques, car les historiens préfèrent se consacrer aux aspects économiques et sociaux souvent délaissés par cette histoire.
Par contre, au Maroc au lendemain de l’indépendance, les historiens se sont penchés sur la réaction des Marocains à l’encontre des colons. Ils ont étudié certains aspects de la résistance, mais ont souvent négligé les aspects culturels qui ont accompagné ces guerres, contrairement aux Amériques, où les historiens, inspirés par l’anthropologie culturelle et l’ethnohistoire, ont porté leur attention sur cet aspect.
Dans le même contexte, l’on apprend qu’en empruntant à l’anthropologie questionnaire et méthode, il serait possible de donner à cette histoire des résistances et des guerres une profondeur pour la lier aux aspects sociaux, mentaux et culturels.
Il y a lieu de souligner, que le transfert culturel constitue un cadre approprié pour traiter des interactions résultant du contact entre les différentes cultures. Il permet de replacer l’histoire des conflits dans la longue durée en la liant à l’histoire des mentalités et des cultures.

Mustapha Elouizi
Mercredi 15 Novembre 2017

Lu 668 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs