Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Colloque : La société civile appelée à s'impliquer dans l'activation de la nouvelle Constitution




La société civile est appelée à s'impliquer dans l'activation de la nouvelle Constitution par une démarche participative, ont fait savoir les participants à un colloque organisé vendredi à Casablanca.
Les associations, qui constituent une force de propositions, insistent sur l'accélération de l'adoption des lois organiques qui règlementent leurs missions prévues par la Constitution, ont-ils soutenu lors de ce colloque organisé sous le thème " la participation de la société civile dans la législation pour asseoir les droits économiques, sociaux, culturels et politiques des citoyens".
A ce propos, ils ont souligné l'importance de l'élaboration et de la promulgation des textes qui renforcent le rôle de la société civile et qui ont une incidence effective sur les décisions touchant aux affaires publiques, précisant que la nouvelle constitution a renforcé la mission de la société dans plusieurs domaines.
Dans une allocution lue en son nom, le délégué interministériel aux droits de l'Homme, Mahjoub El Hiba, a fait savoir qu'au regard de la dynamique dont a fait preuve la société civile, la consécration de cette dernière dans la Constitution traduit son rôle capital dans la promotion des instruments de protection.
L'ancrage des droits civiques, économiques et culturels participera à l'enracinement des valeurs démocratiques, a-t-il dit, ajoutant qu'il est aussi question de revoir les moyens juridiques et matériels dont dispose la société civile pour mieux s'acquitter de sa mission.
Il a évoqué l'amélioration de la participation de la société civile, particulièrement les défenseurs des droits de l'Homme, de manière efficace et efficiente dans l'élaboration des rapports et leur présentation devant les institutions et les commissions.
Cette opération implique la révision des relations entre toutes les parties concernées et l'adoption d'une approche interactive, participative et partenariale dans l'élaboration des rapports en mettant en place des instruments permanents pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations et des engagements, a-t-il dit.
Les autres interventions ont insisté sur le rôle des associations porteuses de projets dans l'activation de la nouvelle Constitution, le suivi de la gestion des affaires publiques en application saine des dispositions de la loi suprême.

Libé
Lundi 12 Mars 2012

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs