Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Collectivités locales : Reprise du dialogue entre l’Intérieur et les syndicats




Finalement le ministère de l’Intérieur a décidé de prendre langue avec les syndicats représentatifs du personnel communal après un bras de fer qui a trop duré, faisant le malheur de tout le monde y compris des administrés.
Le ministre de l’Intérieur a, en effet, invité la FDT, l’UGTM et l’UNTM ainsi que les syndicats sectoriels représentant la CDT et l’UMT à une réunion à Rabat  le 14 mai 2012, suite à une demande qui lui a été adressée le 6 avril dernier.
En effet, à cette date,  trois syndicats des  plus représentatifs avaient saisi Mohand Laenser  au sujet de la situation alarmante des fonctionnaires communaux et des employés des collectivités locales.
Dans leur lettre, lesdits syndicats  avaient appelé à cette rencontre pour dresser un état des lieux, examiner leurs revendications et débattre de diverses questions dont celle de procéder à des prélèvements sur les traitements et  les salaires de tous les grévistes, même si leurs revendications sont légitimes.   
Rappelons que le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, avait menacé en février dernier  d’effectuer des prélèvements sur les salaires  des fonctionnaires  grévistes des collectivités locales.  S’exprimant devant la  Chambre des représentants, lundi 13 février, il avait  indiqué que les grèves répétitives, qualifiées d’anarchiques dans le secteur sont sorties de leur contexte et que son département ne compte pas rester les bras croisés tant que les services rendus aux citoyens sont en souffrance. Cette décision a été, d’ailleurs,  qualifiée d’illégale par différentes sensibilités syndicales qui  avaient souligné  qu’elle n’a pas lieu d’être, puisque le droit à la grève est  garanti par la Constitution. Une question qui a fait et qui continue de faire l’actualité, d’autant que le projet de loi sur la grève ne fait pas l’unanimité et certains syndicats dont la FDT l’ont rejetée et ont annoncé qu’il y a d’autres priorités incontournables pour le moment, à savoir l’élaboration d’une loi organique des syndicats, l’annulation de l’article 288 du Code pénal qui punit d’emprisonnement, la ratification des conventions internationales, notamment la 87 relative à la liberté syndicale.
Contacté par nos soins, Larbi Lakhrim, secrétaire général du Syndicat démocratique des collectivités locales, affilié la FDT, a souhaité voir  la réunion prévue le 14  mai aboutir à des résultats probants, tant sur le plan matériel que financier, susceptibles de mettre fin au climat de tension qui a trop régné au sein des collectivités.   

LARBI BOUHAMIDA
Mercredi 9 Mai 2012

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs