Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture en beauté du onzième Mawazine : Mariah Carey & Wael Kfoury superstars




Clôture en beauté du onzième Mawazine : Mariah Carey & Wael Kfoury superstars
Ce week-end, a pris fin à Rabat la onzième édition du Festival Mawazine, Rythmes du monde. Riche et très variée, cette édition a réuni une belle brochette d’artistes de différents horizons venus égayer, une semaine durant, des dizaines de milliers de festivaliers.
A l’instar des jours précédents, les artistes  présents à cette manifestation d’envergure internationale étaient de nouveau au rendez-vous ce samedi pour un ultime show. Des artistes qui ont offert à leurs fans et aux nombreux curieux de grands moments de détente et de bonheur à travers des prestations aussi magnifiques qu’éblouissantes.
Quelques heures avant le grand show, les festivaliers s’étaient amassés le long des artères de la ville pour suivre les spectacles inédits offerts par les percussionnistes et danseurs du groupe marocain Casa Fiesta, applaudir les musiques populaires d’Afrique du Nord librement interprétées par la Fanfare franco-marocaine de la Casbah, apprécier un magnifique défilé carnavalesque de la compagnie française Difé Kako et danser sur des airs traditionnels roumains mixés avec de la rumba catalane, de la musique militaire et des rythmes actuels de l’ensemble Mahala Rai Banda. A la nuit tombée, c’est autour des scènes retenues pour cette édition que la fête a continué avec plus d’effervescence. Ainsi, le public a retrouvé la musique indienne avec Debashish Bhattacharya au Chellah,  le chanteur d’origine syrienne Badr Rami à la Salle Bahnini, le pianiste Marouan Benabdallah et l’Orchestre symphonique Royal au Théâtre Mohammed V.
Quatre groupes avaient été retenus pour animer la soirée de clôture à Salé. Les groupes de rap marocains Muslim, Chouftchouf, Fnaire et Rwapa Crew ont tout bonnement offert un grand show à un public enthousiaste, n’hésitant pas à esquisser des pas de danse.
C’est sans doute à partir de la moitié de la soirée (21h) que la fête a pris toute son ampleur avec l’icône de la musique africaine et grand espoir de la world music, la Zimbabwéenne Chiwoniso qui a fait vibrer la scène Bouregreg. Alors que la star libanaise Wael Kfoury et la vedette américaine Mariah Carey enflammaient dans une ambiance électrique, respectivement l’Espace Nahda et l’OLM Souissi. Devant une foule nombreuse.
Enfin, la clôture est intervenue avec DJ Abdel que les Marocains connaissent à travers ses nombreuses prestations notamment à la télévision française.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette édition, organisée sous le Haut  patronage de SM Mohammed Vi, fut une réussite à bien des égards.

ALAIN BOUITHY
Lundi 28 Mai 2012

Lu 636 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs