Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture en apothéose du Moussem des fiançailles d’Imilchil




Le rideau est tombé, samedi soir, sur le moussem annuel des fiançailles d’Imilchil et la 8ème édition du Festival des «Musiques des cimes» par une soirée musicale au cours de laquelle les organisateurs ont choisi de mettre en avant une tête d’affiche qui n’est autre que l’artiste populaire Mohamed Rouicha.
Ainsi, les festivaliers et la population locale ont ainsi vibré aux mélodies de «luthar», instrument fétiche et compagnon préféré de ce vétéran des chanteurs amazighs et véritable virtuose de la chanson Amazighe.
L’émotion était à son comble. Fidèle à son habitude, Rouicha a embarqué le public dans une ambiance réjouissante avec sa voix chaleureuse et ses mélodies envoûtantes de «luthar», auquel il a su donner une place de mérite parmi les instruments prestigieux de la musique marocaine.
Cette soirée musicale marquant la clôture de ce festival a été également rehaussée par une participation étrangère de la troupe espagnole «Walter Sax Ensemble». Les passionnés de la musique amazighe moderne ont eu, pour leur part, rendez-vous avec les artistes Moha Mallal de Ouarzazate et Angmar de Tinghir qui ont donné des frissons au public, notamment les jeunes venus des différents douars de la région.
Cette dernière soirée a eu un franc succès auprès du public eu égard au «cocktail» des artistes qui l’ont animée, ont indiqué à la MAP les organisateurs, précisant que l’assistance a dépassé les 6.000 personnes.
Initié par le Centre Tariq Ibn Ziyad, en collaboration avec le conseil provincial de Midelt et le conseil de la région de Meknès-Tafilalet, le festival «Musiques des cimes» (15-17 septembre). Le fait marquant du festival reste le moussem des fiançailles et en particulier, la cérémonie traditionnelle du mariage collectif qui inaugure les festivités de cette manifestation, qui vise à contribuer à la préservation du patrimoine culturel et symbolique de la région.
Il offre ainsi l’opportunité de découvrir les traditions des tribus locales, promouvoir le tourisme de montagnes, favoriser une dynamique économique et partant jeter les bases d’une stratégie de développement durable dans cette région du Maroc profond.
Outre l’animation artistique, le programme de cette 8ème édition prévoyait des activités parallèles sportives, des concours culturels ainsi que des exposés sur «l’histoire d’Imilchil et sa région», «le plan Maroc vert», «les systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial» et «les énergies renouvelables».
Au menu figuraient en outre des conférences sur «le rôle de l’enseignement dans le processus de développement», «le vestimentaire et les costumes traditionnels chez les tribus amazighes», «le tourisme rural dans les programmes de la vision 2020» et «la place de l’amazighité dans la nouvelle constitution».
Point de rencontre entre l’Est et l’Ouest du Haut Atlas, Imilchil, cette localité perchée à une altitude dépassant les 2.200 mètres et qui a réussi à  préserver son authenticité et son attachement aux traditions, a vécu trois jours durant une animation particulière à la faveur de son moussem annuel et son festival «Musiques des cimes».

MAP
Lundi 19 Septembre 2011

Lu 352 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs