Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture du premier championnat professionnel en apothéose : Le MAT écrit une page de l’histoire du football national




Clôture du premier championnat professionnel en apothéose : Le MAT écrit une page de l’histoire du football national
Historique ! Le MAT est entré de plain-pied dans la légende du football national lundi soir à Rabat. Pour remporter le premier championnat professionnel de l’histoire du Maroc mais aussi son premier titre, le MAT a dû disposer de son dauphin et ultime rival au sacre final, le FUS (1-0),  dans un complexe Moulay Abdallah plein comme lors de ses jours les plus glorieux. C’est sur un but tout d’abnégation et à l’italienne, d’Abdelkrim Benhania, d’entrée en seconde mi-temps que le Moghreb Atlético de Tétouan a été sacré. Le gamin de cet exploit, délivrait du coup, les nombreux supporters ou « socios » tétouanais, qui avaient accompagné leur club emplissant le stade au trois quart. Dans cette enceinte habituellement vide, fallait croire au vu de l’ambiance festive tout à fait « nordiste » que  le MAT recevait son dauphin et non l’inverse. Qu’à cela ne tienne !
Sous le signe du fair-play  et bon enfant, la rencontre qui avait tout d’une finale quoique, pour la petite histoire, les Tétouanais n’avaient besoin que du nul, a tenu toutes ses promesses. Le MAT plus espiègle a su modérer les ardeurs et  les velléités offensives des locaux qui, à plusieurs reprises, ont failli arriver à leur fin sans l’inouïe maladresse de Brahim Bahri. Effectivement, la charnière centrale en l’absence de Mortada Fall et de Mohamed Aberhoune semblait flotter et jamais l’international rappelé n’a jamais su exploiter la situation malgré de franches occasions. Mais volontaires et généreux, les jeunots à Aziz Amri on su pallier cette faiblesse grâce à une solidarité sans faille, certainement inculquée par leur vieux routier de coach qui, pour la circonstance, aura enfin garni son palmarès d’un titre somme toute, bien mérité au regard d’une carrière de formateur pleine et riche.
Si le FUS n’a jamais su se mettre au diapason de son vis-à-vis malgré sa domination, c’est qu’il était, et sans doute l’enjeu « vaincre ou périr » y était pour beaucoup, pour ainsi dire pétrifié voire tétanisé. Plus le temps passait, plus on sentait les joueurs r’batis de plus en plus à bout de nerf et manquant de lucidité.
Dans ces conditions, ils ne pouvaient guère espérer grand-chose et quand Jamal Sellami faisait entrer à un quart d’heure de la fin, histoire de revigorer sa troupe, son vétéran Hammouda Benchrifa, ce n’était qu’un pétard mouillé car malgré son influence certaine, le FUS n’en continuait pas moins de subir l’insolence d’une jeunesse dorée venue à point nommé rassurer le duo gagnant-gagnant  Abroune/Amri.
 Le MAT, pour peu qu’il sache conserver et entretenir sa pépinière, n’a guère de souci à se faire quant à son avenir. Mais ils sont aussi quelques hommes de l’ombre ou des coulisses à avoir contribué à ce succès, notre pensée va à Abroun junior, Larbi Gourra, Benhsain, Hmied et bien d’autres encore.
Autre fait, qui a parfaitement concouru à la réussite de cette manifestation, l’arbitrage impeccable de Bouchaib Lahrach. Mais une ombre dans le tableau, c’est cet accident de la route qui a endeuillé la fête et qui a coûté la vie à trois supporters du MAT et fait plusieurs blessés.
A l'issue de la rencontre, le premier trophée  du Championnat Pro Elite 1 a été remis au capitaine du MAT par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, en plus d’un chèque de trois millions de dirhams. On ne sait si c’est une impression ou carrément une réalité, mais Ali Fassi Fihri, doublement concerné par l’événement en tant que président du FUS et de la FRMF, ne nous a pas paru parmi la galerie. Pourtant, c’était la clôture d’une saison voulue historique et qui, mis à part une violence et un hooliganisme, s’est caractérisée par la domination « d’anonymous » pour s’exprimer de la sorte, à travers l’inédit. En effet, ce sont deux novices en la matière qui, pour une fois, nous représenteront en Ligue des champions de la CAF, le MAT et à un degré moindre le FUS qui avait tâté avec succès à une compétition continentale moins prestigieuse. Pour l’anecdote, le WAC qui en est concerné actuellement, s’est adjugé de son podium une seconde participation. Pour les autres résultats, l’IZK et la JSM sont en seconde division ; ils seront remplacés par le RBM et le RSB, deux anciens pensionnaires de l’Elite dont l’un en fut même champion, Béni-Mellal. Le Stade Marocain et le Chabab Houara iront, de leur piètre saison, se faire les crampons en première division amateurs. L’USMO et Olympique Marrakech ou « Chez Ali » les suppléeront. Mais là, c’est déjà une autre histoire, car ils vont devoir se mettre à niveau la prochaine saison étant déjà annoncée sous un certain signe au regard de cuisses de poulets en guise de primes. Vivement la saison 2012/2013 ! 

Ils ont dit

Clôture du premier championnat professionnel en apothéose : Le MAT écrit une page de l’histoire du football national
Aziz El Amri (entraîneur du MAT): "On mérite amplement ce premier championnat professionnel. Notre jeune équipe était la meilleure sur tous les plans. La route vers le sacre n'était pas aisée, mais toutes les composantes de la famille du MAT ont travaillé dur pour atteindre cet objectif. Le public merveilleux a été pour beaucoup dans ce sacre, pour nous avoir soutenus tout au long de la saison et je lui dédie cette victoire. Malgré l'absence de joueurs clés tels que Mohamed Abarhoune et Mourtada Fall, l'équipe a fait montre d'un très bon niveau".

Abdelkrim Benhania (auteur du but de la victoire du MAT) : "On attendait avec impatience ce moment. Je dédie ce titre à nos fantastiques supporters qui nous ont soutenus depuis le début de la saison".

Jamal Sellami (entraîneur du FUS Rabat): "Je félicite le MAT pour cette consécration méritée. Les joueurs du FUS ont manqué d'efficacité offensive. L'expulsion d'André Ndami durant le dernier quart d'heure a déstabilisé le groupe".

Badr Kachani (milieu offensif du FUS Rabat): "Ce match a été difficile. Le but que nous avons encaissé a perturbé notre stratégie".

MAP

Décès de trois supporteurs tétouanais

Trois supporters du MAT ont trouvé la mort dans un accident de la route survenu, lundi au niveau de la commune rurale Larbaa Ayache sur la route régionale 417 reliant les villes de Tétouan et Larache, a-t-on appris de sources hospitalières à Tétouan et Tanger.
L'accident, qui a fait également 27 blessés dont cinq sont dans un état grave, s'est produit lorsqu'une voiture légère transportant cinq supporters du MAT a été percutée par un minibus transportant 25 autres supporters qui se rendaient à Rabat pour assister à la rencontre ayant opposé le MAT au FUS.
Selon des témoignages des victimes de l'accident, la voiture légère a dépassé le minibus avant de se retrouver devant un virage obligeant le conducteur à serrer à droite. Le chauffeur du minibus a tenté d'éviter le véhicule qui le précédait mais en vain et les deux véhicules se sont retrouvés dans un ravin.
Deux des trois victimes ont succombé à leurs blessures à l'hôpital Mohammed V de Tanger et la troisième à l'hôpital Saniat Rmal où elle a été admise dans un état très grave.
Les autres supporters blessés, dont la plupart à des degrés divers, ont été évacués vers l'hôpital de Saniat Rmal (19 dont la personne décédée), à Larache (3), à Assilah (6) et les deux autres à Tanger où ils ont rendu l'âme.
De sources médicales, on précise que les 18 personnes hospitalisées à Tétouan devaient rester en observation pendant au moins 24 heures.





Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 30 Mai 2012

Lu 687 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs