Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture du Festival international du film documentaire de Khouribga




Clôture du Festival international du film documentaire de  Khouribga
Le Festival international du film documentaire de Khouribga (FIFDOK) est désormais un rendez-vous incontournable du cinéma documentaire au niveau national et international, a indiqué à Khouribga, le président dudit festival, Habib Nasseri. Intervenant à l'ouverture de la 6ème édition du FIFDOK, qui prendra fin aujourd’hui, samedi 27 décembre, Nasseri a souligné que le festival est une vraie locomotive du développement local et un modèle de consécration des valeurs du dialogue universel.
La cérémonie d'ouverture de cette édition, qui s’est déroulée le mercredi 24 décembre, a été marquée par la présence notamment du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, et du gouverneur de la province de Khouribga, Abdellatif Chadali, et a été l'occasion de se remémorer les œuvres de feu Mohamed Bastaoui, l'artiste aux multiples talents natif de la ville.
Lors de cette édition, plusieurs films sont en lice pour le prix du public, le prix de la meilleure critique, le prix de la meilleur photographie, le prix de la meilleure réalisation, le prix du jury et le grand prix (Al Jazeera Documentary Award).
Ce festival est organisé par l'Association du Festival du film documentaire, avec le soutien de l'Office chérifien des phosphates, du Centre cinématographique marocain (CCM), de la chaîne Al Jazeera Documentary et du Centre d'études coraniques d'Arabie Saoudite.
Le programme comprenait également plusieurs rencontres ouvertes par des professionnels sur le documentaire et des projections de films en présence de leurs réalisateurs dans un certain nombre d'établissements d'enseignement et d'éducation.
Le FIFDOK ambitionne de contribuer au développement de la ville aux plans culturel, artistique, économique et social et constitue un rendez-vous de partage et d'échange entre les professionnels du film documentaire, et de développement des capacités techniques et numériques à travers l'organisation d'ateliers de formation au profit des jeunes de la région.
Le festival consacre également la concrétisation de la culture d'intégration sociale, culturelle et artistique, la condamnation de toutes les formes de violence et d'extrémisme. Il constitue, par ailleurs, une occasion de dialoguer à travers l'image et le son, de discuter des questions humanitaires nobles et de contribuer à la documentation de la mémoire nationale, régionale, provinciale et locale.

MAP
Samedi 27 Décembre 2014

Lu 642 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs