Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture du Festival du dromadaire : Laâyoune à l’heure omanaise




C’est dans une ambiance festive caractérisée par la distribution des prix que s’est déroulée la soirée de gala organisée pour marquer la clôture de la troisième édition du Festival du dromadaire.
La soirée était présidée par le gouverneur de la province de Tarfaya entouré de responsables et d’élus locaux, d’une part et de l’ambassadeur du Sultanat d’Oman, au Maroc, à la tête d’une importante délégation dont le vice-président du méhara de la cour du Sultan.
Après avoir assisté à la distribution des prix aux lauréats de la course qui portait le nom du Sultanat et dont les prix étaient offerts par son pays, l’ambassadeur devait quitter la cérémonie pour se rendre à Rabat.
Le Sultanat d’Oman qui participe pour la deuxième fois consécutive à cette manifestation annuelle a voulu, par la présence de cette importante délégation, prouver la solidité des liens qui l’unissent au Maroc et démontrer son soutien indéfectible à la cause juste  de l’intégrité territoriale du Maroc et sa souveraineté sur ses provinces sahariennes, a déclaré l’un des membres de la délégation omanaise.
Les prix attribués aux 10 premiers  de la course des chamelles qui portait le nom du Sultanat d’Oman et qui étaient offerts étaient comme suit : Un véhicule tout terrain de marque Nissan, d’une valeur de 140.000 dirhams, pour le premier. Le second a reçu la rondelette somme de 100.000 DH, le troisième 80.000 DH, le 4ème 70.000 DH, ainsi de suite jusqu’au total de 460.000 DH.
Pour les deux autres catégories de course qui concernaient les mâles jeunes et adultes, les prix varient entre un véhicule de marque Dacia pour les deux  premiers de chacune des catégories et un chèque de 10.000 dirhams. Les éleveurs, selon Mohamed Ould Beiba, sont satisfaits, car ils ont reçu leur argent sans qu’il soit, comme dans les premières éditions, attribué à d’autres gens comme les nombreuses troupes musicales qu’on faisait venir de l’étranger.
La cérémonie marquant l’ouverture officielle du festival et du marché aux chameaux qui était présidée par le wali de la région et l’ambassadeur du Sultanat d’Oman, avait eu lieu dans la matinée du dimanche au camélodrome de Laâyoune, en présence  du président de la chambre de l’Agriculture qui, avec  le représentant du ministère de l’Agriculture, sont derrière l’organisation de cette édition organisée en partenariat entre l’Association Sakia El-Hamra pour la course de dromadaires, le ministère de l’Agriculture, la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia-El-Hamra, le conseil de cette région et l’Agence du Sud.
Dans une brève allocution prononcée à la clôture du festival, le président de la Chambre de l’agriculture a remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette édition.

Ahmadou El-Katab
Mardi 19 Avril 2011

Lu 359 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs