Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture des festivals du théâtre Mohammed V et de la cité des Alizés : Rabat et Essaouira à l’heure andalouse




La 9ème édition du Festival international des musiques andalouses, avec des emprunts maghrébins, a été clôturée, samedi, au Théâtre national Mohammed V.
L'Orchestre Chabab Al-Andalous sous la direction de Maître Mohammed Amine Debbi avec la participation de l'artiste Mohamed Bajeddoub a ravi le public, avec d'autres participants tels que Baha Rouda et Sirine Benmoussa (Tunisie), Farah Baba Ammi (Algérie), Saad Tamsamani et Leila Lemrini, en plus de 25 représentants de la musique andalouse venus de 25 villes marocaines.
Le début de la soirée a été marqué par un spectacle musical de luth animé par des artistes marocains, algériens et tunisiens. L'orchestre Balabile Al-Andalous sous la direction d'Abdelkarim Laamarti a enchanté le public présent qui a longuement applaudi les prestations des artistes.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur du Festival, Salahedine Esammar, a affirmé que cet événement musical a connu un « succès éclatant » notamment avec la présentation de nouveaux morceaux de cette musique ancestrale.
Pour sa part, l'artiste Bajeddoub a souligné que sa participation traduit sa volonté de préserver la musique andalouse, appelant les jeunes à oeuvrer en vue d'explorer les multiples facettes de cet art authentique considéré comme une source intarissable du patrimoine culturel marocain.
Le 8ème Festival des Andalousies Atlantiques, initié sous le thème de la transmission, a, lui aussi, pris fin à Essaouira.
 «Nous avons vécu, trois jours durant, de purs moments d'authenticité, de partage et d'émotion dans un esprit de reconnaissance, de diversité et de tolérance, que la ville d'Essaouira s'efforce de développer en faisant de la culture et de la musique en particulier ses vecteurs d'ouverture et de croissance», a déclaré à la MAP Françoise Atlan, sa directrice artistique.
«Cette année, des artistes exceptionnels ont choisi de venir à Essaouira, faisant de nous des témoins privilégiés de leur art, transmis de génération en génération, de maître à disciple, dans un esprit de renouvellement sans trahir les mémoires entrelacées et résolument tournés vers l'avenir», a-t-elle ajouté. «Cette 8ème édition était particulière par rapport à ses artistes et ses jeunes talents», a souligné la directrice de production et d'organisation du Festival, Hanane Ouassini, ajoutant que «la ville d'Essaouira a été depuis toujours un bastion de la création artistique et de la diversité culturelle et un carrefour des civilisations».
Souhaitant que le patrimoine culturel et artistique andalou soit sauvegardé, Mme Ouassini a aussi noté que «la promotion du partage et du dialogue contribue largement à l'ouverture de chacun sur les autres».
La 8ème édition du Festival des Andalousies Atlantiques a accueilli les artistes Naima Dziria, Maurice Medioni, Fouad Didi, Laila Lamrini et la talentueuse et jeune chanteuse Sanaa Marahati, qui ont fait partager des moments inoubliables à travers l'interprétation d'un répertoire andalou du hawzi, chaâbi et malhoune.
Elle a également convié le grand chanteur Maxime Kartouchi et ses musiciens, qui ont rendu hommage aux chanteurs et artistes d'Essaouira, en interprétant le répertoire judéo-marocain. Le Festival a aussi rendu un  hommage appuyé au Maître Ahmed Piro, grand détenteur et illustre interprète de la tradition gharnatie, au chantre du hawzi et du malhoun maghrebins, Lili El Abbassi, et au grand chanteur Samy El Maghribi.
Des danseurs du Royal Ballet de Londres, accompagnés de leurs élèves, ont aussi donné à voir l'influence des styles andalous sur la chorégraphie de la danse classique occidentale.
Ces mêmes chorégraphes ont auparavant offert aux petites filles d'Essaouira l'opportunité de participer à des ateliers d'initiation à la danse classique.
Le groupe Flaminco De Moron, un «son» flamenco qui puise dans la plus pure tradition du Duende gitano-andalou, a été également convié à cet événement.

Libé
Mardi 1 Novembre 2011

Lu 587 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs