Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture des Journées arabes de la poésie en Tunisie




Clôture des Journées arabes de la poésie en Tunisie
Les travaux des premières journées arabes de la poésie populaire ont été clôturés le dimanche dernier, en fin d'après-midi à Soliman.
Cette nouvelle manifestation à laquelle prenaient part plus de 40 poètes de différents pays arabes, était organisée à l'initiative de l'Union  régionale des poètes populaires, des compositeurs de chansons  de Sfax sous la supervision du ministère de la Culture. 
Cette première édition constituait selon le chef de cabinet dudit ministre une occasion pour les poètes arabes de se réunir mettant l'accent sur l'attachement du ministère à déployer davantage d'efforts pour préserver le patrimoine poétique  populaire et de le rassembler dans des documents d'archives en vue de sauvegarder ce patrimoine immatériel. Dans ce contexte, il a également saisi l'occasion pour informer que le ministère veillera  à redonner vie au Festival national de la poésie populaire après une absence de deux ans. Prenant la parole, Samira Chemtouri, présidente de cette édition, a souligné que l'objectif de ces journées est de mettre en valeur les œuvres poétiques arabes et de permettre aux poètes et aux  compositeurs arabes de discuter ensemble et d'échanger leurs expériences en vue de réaliser d'éventuels projets artistiques communs.  
Il est à rappeler que le Maroc était l'invité d'honneur de cette 1ère édition des Journées arabes de la poésie populaire qui s’est tenu, du 5 au 7 septembre, dans la ville de Soliman en Tunisie. Un vibrant  hommage sa donc été rendu au grand poète marocain, le zajal (parolier) Ahmed Lemsyeh, considéré comme l'un des grands poètes-zajals, notamment par sa présence dans les festivals et manifestations culturelles au Maroc et dans de nombreux pays arabes", a indiqué la directrice de cet événement culturel,.
Par ailleurs, cette manifestation reste ouverte aux autres formes des arts populaires qui  préservent la mémoire, comme les spectacles d'art vivant et du chant s'inspirant des paroles des poètes participants.  Au programme figuraient également des soirées artistiques alliant lectures de poèmes et concerts de musique. 
 La cérémonie d'ouverture, quant à elle, a été consacrée à des récitals de poèmes et à un hommage à l'artiste tunisien Lotfi Bouchenak, outre la tenue d'un séminaire sur la place du zajal dans la poésie arabe .

Mercredi 10 Septembre 2014

Lu 72 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs