Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture de la Semaine du Maroc : “Les Chevaux de Dieu” de Nabil Ayouch projeté en avant-première à Orléans




Clôture de la Semaine du Maroc : “Les Chevaux de Dieu” de Nabil Ayouch projeté en avant-première à Orléans
“Les Chevaux de Dieu”, le dernier long-métrage de Nabil Ayouch a été projeté en avant-première samedi soir à Orléans (centre de la France), en clôture de la Semaine culturelle du Maroc, initiée par l’Association “Convergence à La Source”, composée de Marocains établis dans la région.
Le réalisateur de ce film, inspiré du roman de Mahi Binebine “Les étoiles de Sidi Moumen”, a pris part à un débat autour de son oeuvre, une occasion pour aborder “la dynamique positive qui caractérise le développement du cinéma marocain, aussi bien sur le fond que sur le forme, durant la dernière période”.
Organisée en partenariat avec le Consulat général du Maroc à Orléans, cette semaine (5-10 novembre) a été l’occasion pour les Marocains de la région et leurs amis français d’apprécier le nouveau répertoire musical marocain, notamment à travers des concerts animés par le groupe Fnaïr, avec la participation du groupe local Mimoza, “expert en Daqqa Marrakchia et Aissaouia”.
Une exposition d’art plastique donnant à voir les oeuvres des artistes Mohamed Mostafa, Malika Lazar, Saida Echahbouni, Hamid Jarboui et Rabia El Quotbi, a été également au menu de la programmation artistique.
Cette semaine avait été inaugurée par une conférence sur la coopération décentralisée animée par le président de la Région Centre, François Bonneau, le vice-président de la région Meknès-Tafilalet, Mohammed Tennouri, et la Consule générale du Maroc à Orléans, Chafika El Habti.
En passant en revue les axes de coopération définis par l’accord de partenariat liant les deux régions depuis 2009 et les moyens de les approfondir et de les optimiser, les intervenants ont exalté le rôle des compétences marocaines et de la jeunesse dans l‘enrichissement de cette coopération et dans le choix et l’aboutissement de ses projets au regard de leur double appartenance.
Lors d’une conférence sur les droits des Marocains du monde dans la nouvelle Constitution, le président du Conseil de la communauté marocaine résidant à l’étranger (CCME) et du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami, a rappelé le cheminement marocain dans ce domaine depuis les premières mesures adoptées au début des années 1990 jusqu’à la réforme constitutionnelle de juillet 2011, en passant par la réforme de la Moudawana, la reconnaissance de la diversité et du pluralisme avec la création de l’Institut Royal de la culture amazighe, l’Instance équité et réconciliation et le Rapport du cinquantenaire.
Il a souligné que la nouvelle Constitution, véritable manifeste des libertés fondamentales, a couronné cette dynamique multiple, tout en précisant que le chantier ouvert, qui consacre la démocratie participative, (lois organiques, mise en place de nouvelles institutions) reste considérable et d’une importance capitale pour l’avenir du Maroc.
M. El Yazami s’est attardé sur les dispositions de la Constitution consacrées aux MRE et qui touchent à des thématiques centrales : participation politique (moyens de vote et candidature au Maroc), rôle dans le codéveloppement et dans le resserrement des liens avec les pays d accueil.
Animant une conférence sur “La régionalisation avancée au Maroc et les leçons à tirer de la décentralisation en France”, Ali Bouabid, membre du Bureau national de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a présenté les axes principaux de ce projet et la vision stratégique du Maroc à doter les régions de nouvelles compétences, moyens et prérogatives pour les rendre de véritables acteurs du développement économique et social.
Tout en rappelant que son parti est resté presque 40 ans dans l’opposition avant de s’impliquer dans le gouvernement d’alternance, il a fermement souligné que le Maroc d’aujourd’hui est engagé dans une dynamique soutenue de démocratie et des droits de l’Homme, mettant en exergue les avancées majeures de la nouvelle Constitution notamment le principe de séparation des pouvoirs.

MAP
Mercredi 14 Novembre 2012

Lu 409 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs