Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Classés à l’échelle 9 : 17.000 enseignants du primaire en grève




Classés à l’échelle 9 : 17.000 enseignants du primaire en grève
Plus de 17.000 enseignants du primaire classés à l’échelle 9 sont en grève depuis deux semaines dans  tout le Maroc. Environ 5000 d’entre eux ont déjà rejoint la Coordination nationale des enseignants de l’échelle 9 poursuivant leur lutte quotidienne à Rabat.  Devant le ministère de l’Education nationale, comme devant la direction des ressources humaines, ce sont des milliers d’enseignants à revendiquer, chaque jour, leur droit à l’augmentation de leurs salaires et le passage à l’échelle 10. D’ailleurs, 13.000 de ces enseignants ont déjà droit, depuis plusieurs années, à bénéficier de cette promotion qui tarde à se réaliser. Ils devaient être à l’échelle 10 depuis 2003 comme le souligne Amina Laghmari, enseignante responsable de la cellule de communication de la Coordination. «Nous voulons une augmentation de salaire. Le gouvernement peut trouver de quoi nous augmenter en récupérant le montant des fraudes sur lesquelles il ferme les yeux ou en puisant dans les caisses noires qui échappent au contrôle du Parlement », a précisé Mohamed Jouihri, coordinateur de la région Tanger-Asilah. Il a signalé que les prochains jours connaîtront davantage de sit-in pacifiques et de manifestations jusqu’à la concrétisation des revendications de ce qu’il a appelé les « prisonniers de la cellule numéro 9 ».
La cellule n°9 est l’appellation qui symbolise la souffrance des enseignants ayant passé plus de 34 ans d’exercice dans les écoles publiques sans pouvoir dépasser cette échelle. Ils stagnent à 4.000 DH au maximum par mois. Pourtant, dans la même école, des enseignants travaillant le même nombre d’heures perçoivent un traitement mensuel de 9000 DH. Ainsi, ces milliers d’enseignants qui se sentent lésés, notamment ceux qui se rapprochent à l’âge légal de la retraite « ressentent aujourd’hui une humiliation sans égale et sont prêts à militer par tous les moyens pour recouvrer leur dignité », affirme Mohcine Aârafate, coordinateur d’Essaouira.
Les enseignants affiliés à la Coordination revendiquent, d’une part la promotion à l’échelle 10, un dédommagement pour les arriérés. Dans un communiqué de presse, ils appellent d’autre part, à la suppression de cette échelle au niveau de l’enseignement public pour permettre aux futurs enseignants d’accéder directement à l’échelle 10.
Devant le mutisme du département d’Akhchichine, les enseignants continuent à manifester par milliers. Ils sont soutenus dans leur lutte par les parents d’élèves et même par des citoyens. En outre, certains parmi eux ont décidé de recourir à de nouvelles formes de lutte. Ainsi, Mohamed Jouihri a-t-il décidé de marcher à pied de Rabat  Tiflet où est inhumé le défunt Driss Benzekri. « C’est un message pour revendiquer la réparation communautaire de tous les prisonniers de la cellule n°9 », affirme notre source. D’autres enseignants ont réitéré leur volonté de se mettre en grève de la faim jusqu’à l’obtention de leur droit.
Rappelons enfin que, devant cette situation caractérisée par la multiplication des grèves, l’année scolaire 2010-2011 a été fortement perturbée.


Montassir SAKHI
Mardi 17 Mai 2011

Lu 2819 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs