Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinquième édition de l’International Fes dance Festival : Ballet et tango à l’honneur




Danses orientale, populaire, contemporaine et expressive ainsi que ballet et  tango figurent au programme de la 5ème  édition  de  l’International  Fes Dance Festival qui se tiendra du 18 au 22 octobre prochain à la capitale spirituelle sur le signe «A nobles  pas».
Cette année, l’International  Fes  dance Festival  a choisi de  donner un cachet particulier au  niveau  de  sa  programmation, en  s’ouvrant  sur  des  genres  chorégraphiques tels que le ballet et le tango. Qui, selon Aziz El  Hakim, directeur du Festival, répondent « au contenu du thème choisi ». Et accréditent cet événement culturel « par  leurs significations et leurs élégances. Ce qui nous permet tous, artistes  et spectateurs, de partager des moments de joie visuelle et de méditation  clairvoyante », explique-t-il.
Etablir un  dialogue artistique  et  culturel  entre  toutes les  formes de  communications  vouées à la  tolérance et  la co-existence  humaine est le but que s’est fixé ce rendez-vous culturel qui a concocté, cette année, un  menu comportant des danses traditionnelles et modernes, des  chorégraphies  riches  par  leurs  thèmes et  leurs  styles.
«Sur scène le corps se  libère, se manipule, se redécouvre, se restaure, se  restitue une nouvelle authenticité, se produit en dehors de toute  conception établie, en  vue d’énoncer clairement, par le biais du geste  et  du mouvement bien esthétisé, tout ce qui est obscur, à savoir que le rapport au corps est également à lire sous le signe du pouvoir  des désirs, des pulsions et du désordre de la chair. Et par cela le corps devient une  pépinière de codes et de signes à décrypter le long de la représentation chorégraphique», souligne Aziz El Hakim.
C’est à cet  instant  de  célébration du  corps que les organisateurs invitent curieux et amateurs de danse à vivre cet éloge du corps. Et de la  danse, qui « devient une course contre l'air, se baignant en  douceur  dans  le  mouvement  avec  une  possibilité de se libérer de son poids et  de la gravité terrestre  elle-même. A  travers la  danse,  le  corps  se  laisse porter  tout  à  la  fois  par  le  mouvement et  par  l'espace en  vue  d'atteindre le  point  culminant du  plaisir. La  danse permettrait,  dans  une  certaine mesure,  cette  extension  semblable à  celle  de  l'expression  onirique où danser  est  synonyme de voler comme les oiseaux », concluent les organisateurs.

ALAIN BOUITHY
Mercredi 15 Juin 2011

Lu 291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs