Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq tableaux de maîtres volés à Paris




Cinq tableaux de maîtres, dont un Matisse et un Picasso, ont été volés dans la nuit de mercredi à jeudi au musée d'art moderne de la Ville de Paris, représentant un préjudice évalué à 500 millions d'euros, a-t-on appris de source judiciaire. Des oeuvres des peintres Pablo Picasso, Henri Matisse, Georges Braque, Fernand Léger et Amedeo Modigliani ont été dérobées, d'après des sources proches de l'enquête et une source judiciaire. Les tableaux disparus seraient "Le pigeon aux petits pois" de Picasso, "La pastorale" de Matisse, "L'olivier près de l'Estaque" de Braque, "La femme à l'éventail" de Modigliani, et "Nature morte aux chandeliers" de Léger. Les cinq tableaux ont été estimés au total à 500 millions d'euros. Le vol a été constaté jeudi vers 06H50 avant l'ouverture des portes du musée d'art moderne de la Ville de Paris situé dans une aile du Palais de Tokyo, dans le 16e arrondissement de la capitale. Un enregistrement des caméras de surveillance du musée a révélé qu'une personne s'était introduite dans l'établissement par une fenêtre. Des responsables du musée ont constaté qu'une vitre avait été brisée et un cadenas cisaillé. La brigade de répression du banditisme a été saisie de l'enquête. La France a connu plusieurs vols retentissants d'oeuvres d'art ces derniers mois.
En janvier, une trentaine de tableaux de maîtres, parmi lesquels des Picasso et Rousseau, avaient été volés dans une propriété de la Côte d'Azur. Ce vol intervenait après la disparition d'un pastel d'Edgar Degas, intitulé "Les Choristes", prêté au musée Cantini de Marseille (sud-est) par le musée d'Orsay (Paris), le temps d'une exposition. En juin 2009, c'est au musée Picasso de Paris qu'un carnet de dessins de l'artiste, d'une valeur estimée à trois millions d'euros, avait été dérobé en plein jour. Les oeuvres sont rarement retrouvées. La justice française s'apprête à juger trois hommes pour le recel de deux toiles de Picasso, dérobées en 2007 au domicile parisien d'une des petites-filles de l'artiste, Diana Widmaier-Picasso, et valant plus de 50 millions d'euros.
Les tableaux avaient été retrouvés au terme de cinq mois d'enquête.

AFP
Samedi 22 Mai 2010

Lu 387 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs