Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq syndicats rejettent les critères de classification des zones enclavées : La santé et l’enseignement en grève à Essaouira demain




Cinq syndicats rejettent les critères de classification des zones enclavées : La santé et l’enseignement en grève à Essaouira demain
Les Syndicats de l’enseignement et de la santé affiliés à la Fédération démocratique du travail, la CDT, l’UNTM, l’UMT et l’UGTM viennent de diffuser un communiqué conjoint dans lequel ils rejettent catégoriquement les critères de classification des zones enclavées édictés par la note interministérielle diffusée par les ministères de l’Intérieur, de l’Education nationale et de la Santé publique.
Ayant refusé de signer le PV établi par la commission provinciale chargée du classement des différentes zones de la province d’Essaouira sur la base desdits critères, la coordination syndicale exige que la totalité de la province soit considérée comme zone enclavée pour des raisons sociales, économiques, et naturelles. Les syndicats signataires citent, à titre d’exemple, la vulnérabilité sociale, le déficit en infrastructures et services de base, les contraintes liées au climat et au facteur géographique  ainsi que l’absence de structures socioéconomiques .
Après avoir usé de toutes les voix de dialogue dans le cadre de la commission provinciale, ils ont décidé d’observer une grève, mercredi 19 septembre 2012, dans les secteurs de la santé et de l’éducation nationale avec un sit-in devant le siège de la province d’Essaouira.

















ABDELALI KHALLAD
Mardi 18 Septembre 2012

Lu 566 fois


1.Posté par chagneau le 22/09/2012 22:30
Ceci confirme la déliquescence (décadence complète) des autorités municipales pour une MEDINA classée au patrimoine mondial et qui est dans un délabrement sanitaire total(égouts débordants,ramassage aléatoire des ordures ménagères etc...) .Ou passent les subventions allouées
nécessaires pour en faire un joyau touristique? et non pas un aller et retour sur /Essaouira
sur une journée mais pour un vrai séjour.J''admets je suis souiri d'adoption et de coeur avec mon fils depuis 10 ans, dans l'import d'artisanat local et nos amis locaux sont marocains ordinaires et nous vivons à la marocaine quand nous y somment.Bien sur nous avons eu la chance d'acheter à une époque ou personne ne s'intéressait à cet habitat délabré.Inch Allah

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs