Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq policiers tués dans une attaque attribuée à Al-Qaïda au Yémen


L'Arabie saoudite demande à l'ONU d'éloigner les humanitaires des combats



Cinq policiers yéménites ont été tués vendredi à Aden (sud) dans une attaque armée contre leur commissariat, a indiqué une source de sécurité, qui a accusé Al-Qaïda.
 L'attaque, menée par "des hommes armés et masqués", a pris pour cible le poste de police d'Al-Bassatine, un quartier du nord d'Aden, a ajouté la même source.
 "Cinq policiers ont péri dans un accrochage avec les assaillants, qui seraient des membres d'Al-Qaïda", a encore dit cette source, indiquant que ces derniers avaient réussi à prendre la fuite.
Cette attaque est survenue au lendemain de la mort à Aden de trois soldats, abattus par des hommes armés et cagoulés.
 Ces trois soldats faisaient partie de l'escorte du général Fadhl Hassan qui commande la base aérienne d'Al-Anad, au nord d'Aden, reprise aux rebelles chiites Houthis en juillet dernier par les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi.
 Mardi, au moins six personnes, dont quatre membres d'une même famille, avaient péri dans des combats entre jihadistes d'Al-Qaïda et forces gouvernementales à Aden.
 Ces combats avaient éclaté après le déclenchement par les forces gouvernementales, soutenues par une coalition arabe sous commandement saoudien, d'une opération pour déloger des éléments d'Al-Qaïda d'un quartier qu'ils contrôlent à Aden, deuxième ville du Yémen.
 Al-Qaïda et le groupe Etat islamique (EI) ont profité de l'effondrement de l'Etat en 2015 pour renforcer leur présence à Aden et dans d'autres régions du sud et du sud-est du pays.
 Leurs attaques contre les officiers de sécurité et les responsables gouvernementaux se sont intensifiées ces derniers mois à Aden, où Al-Qaïda agit souvent à visage découvert.
 Le conflit au Yémen a fait plus de 6.100 morts, dont près de la moitié de civils, et plus de 29.000 blessés, selon l'ONU.
Par ailleurs, l'Arabie saoudite a demandé aux Nations unies d'éloigner le personnel humanitaire des zones contrôlées par les rebelles au Yémen, au moment où la coalition internationale menée par Ryad amplifie ses frappes aériennes, d'après un courrier consulté jeudi par l'AFP.
 L'ONU a rejeté cette requête tout de go et rappelé à l'Arabie saoudite ses obligations en matière d'accès humanitaire au Yémen, où la coalition bombarde les rebelles chiites houthis depuis près d'un an.
 Le chef des opérations humanitaires de l'ONU, Stephen O'Brien, a indiqué dans une lettre à l'ambassadeur saoudien Abdallah Al-Mouallimi que les organisations humanitaires "procurent une assistance vitale en vertu des principes internationalement reconnus et continueront à le faire". L'ambassadeur avait réitéré lundi la demande de la coalition pour "que les organisations humanitaires et de secours soient éloignées des zones proches des bases d'opérations militaires des Houthis et des partisans" de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh.
 Cette demande de la coalition "respecte ses obligations en vertu du droit international et, en aucune façon, ne peut être mal interprétée comme étant une indication d'une quelconque entrave à l'assistance humanitaire au Yémen", poursuivait-il.
 Les Nations unies ont eu plusieurs différends avec Ryad concernant l'acheminement de l'aide humanitaire au Yémen, où 80% de la population est confrontée à d'importantes pénuries alimentaires.
 M. O'Brien a indiqué aux autorités saoudiennes que les humanitaires continueraient à informer la coalition de leurs déplacements sur le territoire, pour éviter qu'ils ne soient pris pour cible.

 

Libé
Samedi 13 Février 2016

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs