Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq narcotrafiquants des camps de Tindouf interpellés en Mauritanie


Plus d’une tonne de drogue écoulée dans la seule ville de Zouerate



Les services de la Direction régionale de la police à Nouadhibou ayant reçu des informations concernant cinq individus circulant à bord d’un véhicule tout terrain pour  procéder  à la distribution, en différents points de la ville, de certaines quantités de drogue, ont interpellé ces individus qui se sont révélés être originaires des camps de Tindouf. Leur véhicule qui portait des plaques minéralogiques du Polisario, transportait une importante quantité de drogue.
Selon des sources proches de ce dossier, ce véhicule aurait été repéré et suivi dès sa sortie de Tindouf par des éléments des services de sécurité mauritaniens. Il aurait traversé le désert mauritanien jusqu’à Nouadhibou, où ses occupants ont été arrêtés en flagrant délit.
Interrogés par la police, ces derniers ont indiqué avoir distribué plus d’une tonne de drogue dans la seule ville de Zouerate, où en l’absence de moyens sophistiqués de contrôle, il leur a été facile de faire parvenir  cette drogue à destination. Suite à leurs  aveux, les services de police de Nouadhibou les ont déférés devant la justice.
Dans le même contexte, des médias mauritaniens ont rapporté qu’un chalutier de pêche hauturière, battant pavillon marocain a fait une capture, hors du commun. 
En remontant son chalut, non loin de la frontière mauritanienne, le capitaine du bateau s’est rendu compte de la présence de deux sacs contenant une cinquantaine de kilos  de chira. L’on suppose que cette importante quantité de drogue pouvait avoir été transbordée par des trafiquants se sentant menacés par la présence de la gendarmerie Royale si elle ne provient pas de barque naufragée. En effet, depuis que les autorités
frontalières marocaines ont redoublé  de vigilance à la frontière sud du pays, en prévision d’éventuels mouvements de terroristes, les trafiquants de drogue, de cigarettes ou d’autres produits prohibés recourent aux voies maritimes bien plus dangereuses mais plus fluides.
 

A.E.K
Lundi 20 Juin 2016

Lu 1209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs