Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq grands absents à la loupe




Cinq grands absents à la loupe
Egypte, Cameroun, Algérie, Afrique du Sud, Nigeria: la grande fête du football africain, du 21 janvier au 12 février, se déroulera sans cinq mastodontes continentaux, rendant cette CAN plus ouverte que jamais.
Egypte:
Les triples tenants du titre sont les grands absents de la compétition. Oubliées leur domination outrageante sur le continent depuis 2008 et cette victoire de prestige face à l'Italie en Coupe des Confédérations (1-0) en 2009. Les Pharaons n'ont jamais fait le poids dans le groupe G des qualifications, terminant à une honteuse dernière place. Les ultimes rencontres ont surtout été mises à profit par le sélectionneur américain Bob Bradley pour lancer des jeunes en vue des JO-2012, principal objectif de l'Egypte cette année.
Cameroun:
La non-qualification des Lions Indomptables a constitué un tel camouflet que les autorités locales ont longtemps préféré nier la réalité des faits pour éviter des troubles en pleine campagne présidentielle. La bande à Samuel Eto'o était mathématiquement éliminée avant son dernier match contre la RDC mais le ministère des Sports, les instances du football et les médias ont laissé croire à un possible miracle... La réalité est pourtant cruelle: le Cameroun, quadruple vainqueur de l'épreuve, n'a rien pu faire pour contrer l'émergence du Sénégal, qui s'annonce comme l'un des grands favoris de la CAN avec sa légion française.
Algérie:
2010 avait marqué le renouveau des Fennecs, longtemps en sommeil, avec une 4e place à la CAN et une participation au Mondial sud-africain. Mais la sélection algérienne est vite rentrée dans le rang et ne s'est jamais relevée de sa lourde défaite en juin 2011 au Maroc (4-0). Une humiliation qui a coûté son poste au sélectionneur Abdelhak Benchikha, remplacé par le Bosnien Vahid Halilhodzic. Ce dernier a ensuite tenté de limiter les dégâts mais le mal était déjà fait.
Afrique du Sud
Comme le Cameroun, les Bafana Bafana ont connu une fin de parcours qualificatif rocambolesque. Les Sud-Africains ont ainsi cru qu'un nul lors de leur dernière rencontre contre la Sierra Leone (0-0) suffirait à leur bonheur, faisant la fête sur le terrain comme si la qualification avait été acquise. Mais la fédération locale s'était trompée dans le règlement et dans ses calculs! L'Afrique du Sud était déjà devenue en 2010 la première nation hôte d'une Coupe du monde à se faire éliminer au 1er tour. Elle n'a pas fait remonter sa cote avec ce dénouement grotesque. Elle pourra toujours se rattraper l'année prochaine puisqu'elle organisera la CAN en 2013 après la défection de la Libye.
Nigeria
Depuis 1998, les Super Eagles n'avaient manqué aucune édition de la CAN. Le couperet est cette fois tombé pour une sélection qui sombre dans l'anonymat après avoir fait figure de poids lourd continental grâce à une génération exceptionnelle dans les années 1990-2000. Mais les Kanu, Okocha ou Amokachi ont depuis longtemps pris leur retraite et personne ne les a réellement remplacés. Ce fiasco a fait une victime de taille en la personne de Samson Siasia, le sélectionneur nigérian.

AFP
Samedi 21 Janvier 2012

Lu 667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs