Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq bonnes raisons d’aller voir «Les Profs 2» avec Kev Adams




Cinq bonnes raisons d’aller voir «Les Profs 2» avec Kev Adams
Comédie familiale par excellence, «Les Profs 2» devrait ravir les amateurs de gags en cascade et les fans de la BD d’origine. Pef, le réalisateur, déplace cette fois l'intrigue en Angleterre où les meilleurs élèves du pays ont désespérément besoin de l’aide des pires profs de l’Hexagone. Un voyage linguistique complètement dingue, servi par un casting de rêve et une réalisation punchy. Voici donc cinq bonnes raisons d’aller voir ce film.  
La suite du succès de l’année 2013
En 2013, l’adaptation ciné des Profs par Pef lui avait valu de se hisser en tête du box-office français de l’année. Pour ce second opus, l’ex des Robins des bois avait la pression. C’est son producteur Romain Rojtman qui a suggéré au réalisateur, fan d’humour anglais, de déménager ses personnages outre-Manche. Bingo !
L’équipe de profs n’a presque pas changé
A l’exception de Christian Clavier (remplacé par Didier Bourdon) et Alice David (qui n’apparaît pas dans cette suite), les profs sont toujours les mêmes… à quelques différences près ! Nouveau survêt pour Arnaud Ducret le prof de gym, un côté plus baba-cool et politiquement incorrect pour Tirocu, et un replay de Waterloo pour Polochon, l’admirateur de Napoléon Bonaparte !
Boulard est toujours le roi
Difficile d’imaginer un nouveau Profs sans Boulard, le roi des cancres, et c’est encore Kev Adams qui s’y colle. Même si l’acteur s’était juré de choisir désormais des rôles plus adultes, il a replongé sans se faire prier dans cette aventure qui lui a permis d’approfondir le personnage du serial-redoublant.
Eric Lampaert se distingue du côté british
Si l’équipe pédagogique française ne change guère, sur le sol britannique, de nouveaux personnages nous attendent, et notamment le comédien Eric Lampaert, vu notamment sur TF1 l’été dernier dans Mon incroyable fiancé. Face à Kev Adams, il va y avoir un sacré challenge !
Le château d’Harry Potter comme décor
Certains des lieux choisis pour le tournage rappellent en effet irrésistiblement le château de Poudlard, même Boulard le dit ! L’abbaye de Maredsous, un bâtiment religieux datant du XIIIe siècle, a d’ailleurs servi pour quelques scènes clin d’œil dans un réfectoire ressemblant comme deux gouttes d’eau à la cantine de nos célèbres magiciens !

Vendredi 3 Juillet 2015

Lu 718 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs