Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq bonnes raisons d’aller voir “Knock Knock”




 «Knock Knock», le dernier film de Eli Roth dont on vous parlait il y quelque temps, débarque enfin dans les salles obscures marocaines. L’histoire est simple : un gentil architecte marié et père de famille a le malheur d’ouvrir un soir sa porte à deux charmantes créatures. Pensant leur rendre service, il tombe dans un piège où les deux bombes sexy et innocentes se transforment en psychopathes. Voici cinq bonnes raisons d’aller voir ce film au cinéma.

Un suspense de folie
Rien qu’en voyant la bande-annonce de Knock Knock, on se demande comment cette histoire va finir, mais aussi qui sont les deux méchantes du film et pourquoi elle s’acharne sur un gentil père sans histoire. Autant de questions auxquelles on ne peut répondre qu’en allant voir le film Knock Knock, en salles dès aujourd’hui. Attention tout de même, ce film est interdit aux moins de 12 ans avec avertissement.

Keanu Reeves, 51 ans et pas une ride
A 51 ans, Keanu Reves est toujours aussi beau gosse. Le héros de Matrix n’a pas pris une ride et est même plutôt canon avec sa barbe de quelques jours et sa moustache. Dans Knock Knock, il campe un père de famille sérieux qui se laisse aller avec de belles inconnues. Il paie cher son indélicatesse. Impuissant et pris au piège, Keanu Reeves est craquant en gentil garçon en proie à la peur et obligé de se surpasser pour survivre.

Des bombes déchaînées
Knock Knock réunit Lorenza Izzo et Ana de Armas, deux bombes aussi belles que folles à l’écran. La première est un mannequin et une actrice chilienne de 23 ans et n’est autre que l’épouse du réalisateur Eli Roth, depuis 2014. La seconde, Ana de Armas, est une actrice cubaine de 27 ans. Elles forment dans Knock Knock un duo plutôt agréable à regarder, mais totalement barré.
Une nouvelle folie d’Eli Roth
L’acteur et réalisateur Eli Roth a plusieurs films haletants à son actif. On peut citer par exemple les films d’horreur Hostel et sa suite Hostel - chapitre II ou The Green Inferno dans lequel joue son épouse Lorenza Izzo. Amateur de trash, hémoglobine et suspense qui monte crescendo, il s’est fait plaisir avec Knock Knock, un film qui risque de vous marquer un bon moment.
Le girl power
Pour une fois que ce sont les filles qui font la loi dans un film et qu’elles ne sont pas victimes d’un serial killer ou d’un vilain zombie qui veut les déchiqueter, on ne va pas se priver. Ici, Bel et Genesis sont sauvages, sexy et impitoyables et prennent un malin plaisir à torturer un homme. Rien que pour ça, on ira voir Knock Knock plutôt deux fois qu’une.

Samedi 26 Septembre 2015

Lu 226 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs