Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq artistes mettent leurs talents au service des enfants de l’Association Essaouira-Darna




Cinq artistes mettent leurs talents au service des enfants de l’Association Essaouira-Darna
Nul ne peut rester indifférent au regard innocent des enfants en situation difficile pris en charge depuis 2007 par l'Association Essaouira Darna. Surtout lorsqu'on est un artiste sensible et attentif aux causes sociales qui interpellent les citoyens au quotidien. 
Cinq artistes de grande renommée ont à cet effet donné suite à l'appel du bureau de l'Association Essaouira Darna, et décidé avec la contribution de la Fondation Mazad et art de mettre en vente cinq tableaux dans le cadre des enchères prévues à Marrakech le 29 mars 2 courant  pour venir en aide aux enfants de Darna.
D'après Khaled Benkhadda, président de l'Association Essaouira Darna, cette action caritative succède à celle organisée quelques mois auparavant en marge du Festival gnaoua 2013. L'objectif étant d'appuyer l'achat et l'ameublement du pavillon construit dans le cadre de la mise à niveau du centre conformément à la loi 14/05 qui régit les établissements de protection sociale. 
Deux dortoirs pour filles de plus de sept ans, une cuisine consacrée à la préparation des biberons pour bébés, une infirmerie et une salle pour soins dentaires, deux chambres d'isolement, une salle d'écoute et une autre d'animation pédagogique, un pavillon de lingerie, des structures d'accueil, entre autres, dans le cadre de l'extension de la maison Darna en vue de répondre à plusieurs problèmes, notamment celui de la prise en charge des filles qui ont dépassé l'âge de sept ans, précise le président de l'Association.
Mahi Binbine, Hassan Bourkia, Mohamed El Mourabiti, Najia Mehadji, et Abderrahim Yamou sont les cinq artistes qui ont offert la totalité des prix de leurs tableaux  aux enfants de Darna .
Lors d'une conférence de presse organisée par le bureau de l'Association, le souci de pérenniser la famille "Darna" était au cœur du débat. Car il n'est pas évident, sur le plan financier, de prendre en charge 60 enfants selon les normes de qualité au niveau de l'hébergement, de l'alimentation, de l'encadrement, des soins sanitaires et d'accompagnement pédagogique et psychologique. Cependant, plusieurs mécènes n'ont cessé de prouver leur engagement aux côtés des enfants en situation difficile. Le groupe Médina, à titre d'exemple, fournit lits, matelas, draps et serviettes tout en offrant des séances de thalassothérapie hebdomadaires à trois enfants à besoins spécifiques.  Une attention particulière de la part des différents acteurs en vue de répondre aux attentes d'une enfance à ne pas condamner. 

Abdelali Khallad
Lundi 24 Mars 2014

Lu 2178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs