Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinq Franco-Marocains arrêtés au Texas : La thèse de la "farce" privilégiée




Le FBI a ouvert une enquête mercredi sur cinq Franco-Marocains interpellés au milieu de la nuit à l'intérieur ou à proximité d'un tribunal du Texas (Sud des Etats-Unis), mais les autorités locales privilégient l'hypothèse d'une soirée bien arrosée qui tourne à la "farce".
Une partie du groupe était entrée par effraction dans le tribunal du comté de Bexar, à San Antonio, non loin duquel se tient une convention sur le renseignement militaire.
Les images de vidéosurveillance les montrent portant des sombreros et agitant un maillet de juge, a déclaré à l'AFP Laura Jesse, porte-parole du Comté de Bexar.
Ils ont été arrêtés à leur sortie du tribunal --dans lequel ils n'avaient rien volé-- par des policiers venus lorsque le système d'alarme s'est déclenché, a-t-elle ajouté.
"Le FBI et l'Agence de l'immigration et des douanes mènent une enquête sur ces individus arrêtés par la police locale pour cambriolage et effraction dans le tribunal du comté", avait déclaré auparavant à l'AFP Erik Vasys, agent spécial porte-parole du FBI à San Antonio.
"Notre enquête porte sur leur statut d'immigration dans le pays (et cherche à déterminer) quelles étaient leurs motivations et leurs intentions lorsqu'ils sont entrés par effraction (dans le tribunal) et s'il y a lieu de les poursuivre pour une infraction fédérale", avait-il ajouté.
"Cela ressemble plus à une farce", a estimé Laura Jesse: "En général quand quelqu'un cherche à perpétrer un attentat terroriste, ce n'est pas avec un sombrero et en agitant un maillet de juge. Mais au moins c'est divertissant".
Selon un média local citant un policier, certains semblaient sous l'empire de l'alcool ou de la drogue lorsqu'ils ont été interpellés par les forces de l'ordre locales et écroués pour cambriolage.
Selon d'autres médias locaux, la police a retrouvé dans leur camping-car garé à proximité "des photos de bâtiments", parmi lesquels des centres commerciaux, des tribunaux et d'autres édifices publics de plusieurs villes américaines. Ils détenaient en outre des documents de voyage attestant de leurs déplacements à travers les Etats-Unis, selon ces médias locaux citant une source policière.
Interrogé sur d'éventuels soupçons de préparation d'attentat terroriste, le porte-parole du FBI s'était refusé à confirmer et avait souligné que l'enquête fédérale, encore à son "stade préliminaire", allait permettre "d'étudier tous les aspects de ces individus et de tenter de déterminer si un quelconque délit fédéral a été commis".
Il n'a pas été immédiatement possible de préciser si les cinq hommes sont Français d'origine marocaine, Marocains ou de double nationalité.

Libé
Vendredi 21 Octobre 2011

Lu 749 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs