Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cheb Mami fait vibrer la scène Nahda à Rabat

Le groupe Sexion d’Assaut enflamme la scène OLM Souissi




Cheb Mami fait vibrer la scène Nahda à Rabat
Le raï était à l’honneur, lundi soir, sur la scène orientale Nahda à Rabat, qui accueillait l’icône du raï : Cheb Mami.
Considéré à juste titre comme l’une des figures incontournables de la musique algérienne contemporaine et populaire, le prince du raï a livré un magnifique show devant 120.000 festivaliers en délire.
Un public nombreux et cosmopolite venu de partout saluer son idole de toujours et témoigner toute son admiration à cet artiste de talent.
Au quatrième jour du Festival Mawazine-Rythmes du monde, on peut dire que l’ambiance était au rendez-vous. L’enfant prodige de la musique a assuré comme jamais un grand spectacle, à la joie de ses fans qui ont pu apprécier l’immense talent de l’artiste dont les prestations sont saluées par de nombreux observateurs avertis de la scène musicale.
Comme il sait bien le faire, Cheb Mami a concocté un menu des plus croustillants à l’attention de ce public marocain qu’il connaît bien et qu’il a toujours affectionné.
Ce soir-là, la star s’est offert une grande balade touchant à tous les genres musicaux ou presque : folklore, rap, reggae, dance, flamenco, entre autres. Un cocktail  apprécié par les spectateurs qui ont ainsi pu danser toute la soirée sur un raï toujours électrique et ouvert sur le monde.
Une ambiance de fête tout aussi électrique a régné sur  la scène OLM Souissi où s’étaient rassemblés plus de 100.000 spectateurs pour applaudir le très célèbre groupe français : Sexion d’Assaut. Cet ensemble, qui a grandement contribué à populariser le rap et le hip-hop outre Hexagone, compte de nombreux fans au Maroc. Des fans qui l’ont prouvé en reprenant en chœur les morceaux du groupe dans une ambiance que seule cette formation a le don de créer.
Enfin, soulignons que d’autres artistes et groupes étaient aussi au rendez-vous ce lundi. A l’instar de la Marocaine Rabab (fille de l’artiste Bouchaib El Jdidi) qui a précédé le groupe, français la Capverdienne Sara Tavares, les Indiens de Sharmila Sharma et  les Colombiens d’Ondatropica, entre autres.

Alain Bouithy
Jeudi 30 Mai 2013

Lu 798 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs