Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cheb Khaled enflamme la scène de Malabata

Clôture du Festival Twiza de Tanger




Cheb Khaled enflamme la scène de Malabata
Le célèbre artiste Cheb Khaled a donné, aux premières heures de lundi, un grand concert sur la scène de la plage de Malabata en clôture de la 9ème édition du Festival méditerranéen de musique amazighe "Twiza" de Tanger.
Un public nombreux, estimé à plus de 200.000 personnes selon les organisateurs, a assisté à ce spectacle, durant lequel le "roi du rai" a interprété les chansons les plus connues de son répertoire, comme "Aicha", "Didi", "Abdelkader" ou encore "C'est la vie", son dernier tube au succès mondial.
S'adressant au public, l'artiste s'est dit heureux et honoré de se produire dans la ville du Détroit dans le cadre de ce festival, qui a démarré le 15 août sous le thème "Résister par la culture", appelant de ses vœux à l'union des peuples du Maghreb arabe.
Cheb Khaled a reçu, à cette occasion, un trophée de la part de la Fondation du Festival méditerranéen de culture amazighe, organisatrice de cet évènement. Les membres du groupe de musique amazighe Ithran, qui ont aussi animé cette soirée de clôture, ont reçu la même distinction.
Le Festival Twiza a pour objectifs de contribuer à la diffusion des valeurs de tolérance, de modernité et de coexistence, de renforcer l'attractivité touristique de la ville de Tanger et de participer à l'animation de ses différents espaces.
Tout au long des quatre jours du festival, la ville du Détroit a vibré aux rythmes des musiques du bassin méditerranéen, avec des spectacles de haut niveau de la chanteuse libanaise Majida El Roumi, de l'artiste Amazigh Kateb, fils du grand écrivain amazigh Kateb Yassine, du grand artiste et compositeur Marcel Khalifé ou encore du rappeur tangérois Muslim.
La musique amazighe a été fortement représentée, notamment par des précurseurs de la chanson rifaine moderne comme Benaâmane, Touattoune, Ithran et Rifexperience, en plus de la participation de groupes venus de la région du Souss et des montagnes de l'Atlas comme Saghrou Band.
Outre les spectacles de musique, le festival a décliné, comme chaque année, plusieurs activités, rencontres et colloques culturels, littéraires et artistiques.

Libé
Mercredi 21 Août 2013

Lu 1372 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs