Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cheb Bilal enchante les Hoceimis au Festival méditerranéen




Cheb Bilal enchante les Hoceimis au Festival méditerranéen
La star algérienne du raï Cheb Bilal et le groupe néerlandais "Imetlaa" ont envoûté le public de la ville d'Al Hoceima, venu nombreux, mardi à la Place Mohammed VI, pour assister à la deuxième soirée du Festival méditerranéen d'Al Hoceima.
Heureux de retrouver ses fans de la perle du Rif, toujours aussi enthousiastes et chaleureux que durant sa dernière visite en 2013, Cheb Bilal a subjugué les jeunes et les moins jeunes qui ont vibré tout en entonnant en  choeur quelques-unes de ses chansons à succès. Peu avant lui, les membres du groupe Imetlaa, qui signifie en rifain “les vagabonds”, avaient” enflammé la scène avec leurs chansons "Seqsigh kham thaziri", "Aniri", et "Azoul salam".
Créé en 2000, le groupe Imetlaa est constitué d'artistes issus du Rif,  excepté un membre originaire de la Palestine. Leurs chansons traitent de sujets  sociaux et culturels tels l'exil, l'identité amazighe et les espoirs des jeunes  Maghrébins. Ils chantent également l'amour inaccessible, et la condition de la  femme dans les sociétés nord-africaines.
Ce Festival initié sous le thème "Al Hoceima au cœur du monde", entend donner  un rayonnement international à cette ville touristique riche par son patrimoine  culturel et naturel exceptionnel ainsi que par ses ressources humaines  dynamiques et compétentes, avait relevé M. Boutayeb en marge de cette  manifestation, tout en notant que les organisateurs comptent principalement sur le  facteur culturel comme locomotive pour promouvoir la région. 
Cette manifestation, organisée par l'Association Rif  pour la solidarité et le développement (ARID) a été entamée, lundi, par les Chico & the Gypsies, groupe mythique composé de 7 artistes guitaristes et chanteurs, qui se produisent depuis 20 ans dans le monde entier.
Par ailleurs, un hommage a été rendu à un aréopage de figures de renom issues de la région, notamment Abdeslam Seddiki, ministre de l'Emploi et des Affaires sociales, Abdelouahab El Bellouki, ambassadeur du Royaume aux Pays-Bas, Fatiha Saidi, membre du Sénat belge, ainsi que Laila Abali, chercheuse en  langue amazighe et vice-présidente de l'Association ARID.


Libé
Jeudi 7 Août 2014

Lu 1048 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs