Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chasse : Ouverture ce dimanche de la nouvelle saison




Chasse : Ouverture ce dimanche de la nouvelle saison
C’est ce dimanche qu’aura lieu l’ouverture de la saison 2010/2011 de la chasse sur l’ensemble du territoire national.
Et comme le Maroc a bénéficié d’une pluviométrie exceptionnelle cette année, la saison s’annonce sous de bons auspices. Le nombre maximal de pièces de gibier qu’un chasseur peut abattre au cours d’une même journée de chasse a donc été fixé cette année à cinq perdreaux, un lièvre, cinq lapins, cinq bécasses, cinquante grives, dix canards dont cinq colverts, deux oies, vingt bécassines de quelques espèces que ce soit, dix pigeons bisets et palombes, vingt cailles, cinquante tourterelles, cinquante calandres et calandrelles et vingt unités parmi les autres espèces de gibier d’eau autorisées.
Au cours d’une battue du sanglier, un chasseur ne peut abattre qu’un seul gibier.
Dans les lots où le droit de chasse est amodié à des associations cynégétiques ou des sociétés de chasse touristique, les lâchers de faisans sont permis sous contrôle du directeur de la DPEFLCD ou du chef du CCDRF ou son délégué qui désigne des endroits de lâchers ne dépassant pas une superficie de 500ha. Le tir de ces faisans peut se faire pendant la période comprise entre le 3 octobre 2010 et le 02 janvier 2011 au coucher du soleil sans restrictions du nombre.
Il est à noter que la mise en vente, la vente et l’achat des espèces suivantes : Perdreau, lièvre, lapin, caille des blés, pigeon biset, tourterelle des bois, bécasse des bois, bécassine, sanglier ainsi que les espèces protégées, sous quelque forme que ce soit, sont strictement interdites. Cependant, le commerce de toutes les autres espèces est soumis à l’autorisation spéciale du Haut-Commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification.
Les espèces protégées dont la capture, la chasse et la détention sont interdites sont les suivantes: panthère, guépard, singe magot, cerf de berbérie, toutes les espèces de gazelle, mouflon à manchettes, phoque-moine, loutre, mangouste, lynx caracal,  hyène , fennec, chat sauvage, ratel, zorille, genette, porc-épic, hérisson, écureuil, rapaces diurnes et nocturnes, toutes les espèces d’outarde, francolin à double éperon, érismature à tête blanche, toutes les espèces de tadorne, glaréole, phalarope, courvite isabelle, grèbe, reptiles, ganga, courlis, cormoran, harle huppé, poule  sultane, sarcelle marbrée, nette rousse fuligule nyroca.
Néanmoins, la chasse du cerf d’Europe (Cervus elaphus hispanicus) et du mouflon à manchettes élevés en captivité est soumise à l’autorisation préalable du Haut-Commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification qui fixe les conditions d’exploitation de ces espèces.
En ce qui concerne les licences de chasse, le prix est fixé comme suit: Licence de gibier sédentaire (150DH) pour les nationaux et les étrangers résidant au Maroc, licence de gibier d’eau et migrateur terrestre (150 DH) pour les nationaux et les étrangers résidant au Maroc, licence de chasse touristique (1000 DH) pour les chasseurs étrangers non-résidents qui désirent chasser au Maroc.
La régulation d’animaux devenus nuisibles ne peut être effectuée pendant la période de clôture de la chasse que par les propriétaires ou les possesseurs sur leurs terres et par les amodiataires de lots de chasse conformément au cahier des charges. Cependant, cette régulation est interdite par temps de neige.
Comme  tous les  sportifs, les chasseurs se préparent à l’avance pour la nouvelle saison. On entraîne les chiens à débusquer le gibier et à le rapporter. C’est aussi l’occasion pour le chasseur de s’entraîner aux longues marches qui l’attendent dans la forêt.
De son côté, l’armurier se prépare bien à l’avance pour la nouvelle saison. En général, il commence à le faire dès le mois de juillet. De nouvelles armes de chasse font leur apparition  dans les vitrines ainsi que les fusils d’occasion proposés à la vente, les stocks de cartouches,  toutes marques et tous calibres confondus, sont renouvelés. Les cartes des nouvelles réserves de chasse dont un exemplaire est affiché bien en vue dans le magasin sont préparées pour les clients.
Et dès la publication de l’arrêté réglementant la chasse, commence alors une vraie course contre la montre  pour l’’établissement ou le renouvellement des documents réglementaires pour l’exercice de la chasse (permis de port d’arme, permis de chasse, licence de chasse, assurance, et carte de la Fédération Royale marocaine de chasse, licence de chasse touristique pour les étrangers non- résidents accompagnée d’une caution délivrée par l’organisateur). Généralement, l’armurier se charge des formalités administratives pour ses clients. 

M’BARK CHBANI
Samedi 2 Octobre 2010

Lu 828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs