Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Charlie




Charlie

Je ne voulais pas en faire tout un fromage. Mes posts sur Facebook sont souvent nuls et plein de fautes d''orthographe. Et j''étais en train de me regarder une série TV en mangeant des popcorns. Mais il y''a des gens dehors qui se gèlent en mémoire à ces gars là. Et je me sens coupable de ne pas y aller, avec eux, brandir un crayon au nom de la liberté d''expression, tout ça parce qu''il fait froid. Alors je vais y participer. A ma façon. Je ne connaissais pas ces personnes là personnellement.
Mais le premier journal que j''ai lu était un Charlie Hebdo. Et Charb'' était de chez moi. Alors ça mérite un petit quelque chose. Ce n''est pas pour Charlie Hebdo que je me bats, des massacres il y en a eu. Il y en aura encore. Celui là ou un autre... L''horreur de la chose reste la même. D''un coté des gens se lèvent le matin, prennent leur ‘’petit-dej'', s''habillent et décident d''aller buter d''autres êtres humains.
De l''autre coté quelqu'un embrasse sa femme, son mari, ses gosses pour la dernière fois sans le savoir. Des gens meurent tous les jours massacrés, les enfants Newtown, les collégiens de Palestine, les Black de Ferguson les jeunes de Mexico, les manifestants de Hong Kong… Aujourd'hui je me bats pour quelque chose d'encore plus grand, quelque chose pour laquelle des personnes sont mortes aujourd'hui. LA LIBERTE D''EXPRESSION.
On peut critiquer la France autant qu''on veut, mais on y est pas si mal. Ou du moins, on y était pas si mal. Parce qu''on avait encore le droit de dire ce qu''on voulait. Il y a deux ans je suis allée à New York. Et nous étions au mémorial du 11 septembre, nous parlions de la théorie du complot autour de ces attentats. Et on nous a dit de la fermer. Parce qu''on pouvait aller en prison pour ce genre de chose. Critiquer l''Etat, le président, la "version officielle": c''était illégal en public.
En tant que française ça m''a choqué. Et en tant que française, je suis fière d''avoir été choquée ce jour là. Parce que je me suis rendue compte que dans mon pays cela n''aurait ( à l''époque) posé aucun problème. Je vivais dans un pays où la religion, la sexualité, la politique et la culture pouvaient être critiquée, discutée. Un pays où avec de l''humour nous pouvions parler des juifs des catholiques des musulmans des noirs des homosexuels et des politiques sans offenser personne.
C''était avec fierté que nous nous détachions du reste du monde qui a peur de parler, qui a peur des représailles. Apparemment ce n''est plus le cas. Aujourd'hui on en meurt. Alors peut importe que ça soit des extrémistes musulmans catholiques juifs ou même des adorateurs de la moustache, ces gars étaient surtout des gros cons.
Ils ont tué des personnes qui croyaient encore en la liberté l''égalité et la fraternité. Et qui le criait haut et fort à travers des dessins humoristiques. Tout le monde en prenait pour son grade, les injustices faisaient la une. Ces hommes illustraient la liberté d''expression et ça les a tué. C''est tout ce qu''on devrait en retenir . Maintenant si certains veulent insinuer que ces meurtriers sont le fruit d''une Religion, que tout les musulmans sont des méchants alors au final ça ne fait qu'insulter Charlie Hebdo.
Aujourd'hui on a été attaquée au cœur même des fondements de notre société, de notre République. Cela dépasse les idéaux politiques entre quelques stupides partis qui n''attendent que ce genre de situations pour récolter des voix, à vrai dire cela dépasse même la France.
La liberté d'expression est vitale et chaque être humain dans ce monde doit se battre pour elle. N'utilisez pas cet événement tragique pour légitimer des idées politiques extrêmes. On ne résout pas l'extrémisme avec de l'extrémisme. Déclaration des droits de l''homme et du citoyen 1789 Article 11. - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux
de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement.



Enimrac enirmac@hotmail.fr
Vendredi 9 Janvier 2015

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs