Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chanter “Happy Birthday” est désormais officiellement gratuit

A l'origine, le titre était "Good morning to you"




Un juge fédéral a validé lundi un accord amiable reconnaissant que la célèbre
chanson "Happy Birthday" appartenait au domaine public, ce qui permet en
conséquence son interprétation sans
s’acquitter de royalties.



Il est désormais possible d'utiliser la chanson «Happy birthday» sans risquer d'amende. Un juge fédéral de Los Angeles, a décidé qu'il n'était plus nécessaire de payer Warner Music pour fredonner la chanson la plus célèbre du monde. Warner Chappell Music n'a pas «de droits d'auteur sur les paroles» de la chanson, a estimé le juge, George King. Cet accord, approuvé par ce juge à Los Angeles, met un terme à un litige entre l'éditeur Warner Chappell Music qui affirmait détenir les droits de la chanson et des plaignants à l'origine d'une action de groupe en 2013. "C'est une grande victoire pour le public et pour les artistes voulant utiliser «Happy Birthday to you» dans leurs vidéos et dans leur musique", a commenté Daniel Schacht, avocat des plaignants.
Les poursuites avaient été initiées lorsque la production d'un film à petit budget consacré à l'histoire de la chanson a refusé de payer les 1.500 dollars réclamés par l'éditeur musical pour l'utilisation du morceau.
Le juge King avait décidé l'an dernier que les droits de la chanson n'appartenaient pas à Warner/Chappell Music, filiale du géant Warner Music. La maison de disques a par la suite accepté de payer 14 millions de dollars dans le cadre d'une transaction amiable, ce qui éteint de facto ses revendications concernant le copyright de "Happy Birthday".
La chanson la plus célèbre en anglais dans le monde selon le livre Guinness des records, avait à l'origine été écrite pour les jardins d'enfants et était intitulée Good Morning to All (Bonjour à tous). Depuis, elle a été traduite dans au moins 18 langues.
Les deux parties ont, en effet, admis que Patty Hill, une éducatrice de jardin d'enfants dans le Kentucky (centre-est des USA), avait écrit la chanson en 1893 avec sa sœur Milfred. Certains affirment néanmoins que la mélodie est plus récente. En tout cas à l'origine, le titre était "Good morning to you".
La mélodie de la chanson a été composée par les deux sœurs à la fin du XIXe siècle, sous le titre Good Morning to You. Cette mélodie ainsi qu'un arrangement au piano avaient été déposés dans les années 1930. Mais les paroles, elles, n'ont jamais été déposées. C'est sur ce point que le juge s'est appuyé pour rendre sa décision. Sans ce jugement, ce titre n'aurait pas été librement disponible avant 2030 aux Etats-Unis.
Rappelons enfin que la chanson a fait l’objet de nombreuses reprises. Elle notamment a failli mettre le Congrès américain dans l'embarras dans les années 1980, lorsque les congressistes l'avaient chantée en chœur au président de l'époque Ronald Reagan.
Auparavant, en 1962, elle avait été chantée dans une version très personnelle par l'actrice Marylin Monroe, vêtue d'une robe longue très moulante, au président américain John F. Kennedy lors d'une réception pour son 45ème anniversaire.En 2012, Lana Del Rey la reprenait à nouveau dans sa chanson National Anthem, en duo avec le rappeur Asap Rocky.

Mehdi Ouassat
Jeudi 30 Juin 2016

Lu 560 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs